RMC Sport

Parra, l'agression qui change tout ?

Morgan Parra

Morgan Parra - -

Le coup de poing-genou de Richie McCaw sur le demi d'ouverture du XV de France et les sept pénalités concédées par les All Blacks ont marqué la finale de la Coupe du monde entre la France et la Nouvelle-Zélande ce dimanche (7-8). La polémique enflamme déjà la France du rugby.

La reconversion de Richie McCaw est évidente. Sur un ring, avec des gants rouges et un protège-dents encore plus solide que lorsqu’il arpente les pelouses de rugby. Le nouveau boxeur néo-zélandais a frappé très fort ce dimanche. Et ce sont les pommettes de Morgan Parra qui ont reçu son direct du gauche, dissimulé derrière son genou. Le demi d’ouverture de l’équipe de France a été agressé par le capitaine et troisième-ligne des All Blacks ce dimanche à la 12e minute de la finale de la Coupe du monde. Le Clermontois, qui a filé à l’hôpital après la rencontre avec les yeux fermés à cause de la douleur, pourrait souffrir de fractures au niveau du plancher orbital. Dans le même temps, Richie McCaw célébrait le deuxième sacre mondial des All Blacks…

Mais il pourrait être rattrapé par la patrouille, avec une probable citation et une suspension à venir. Son agression restera l’une des images fortes de cette finale et la polémique est déjà forte en France. En direct sur BFM TV, Mourad Boudjellal a dégainé le premier. « L’équipe de France a été remarquable dans l’engagement mais l’arbitrage a été honteux, a lâché le président du RC Toulon. Je crois que Monsieur Joubert est le Spaggiari de l’arbitrage, sans haine et sans violence. Il est passé par les égouts et il nous a fait perdre la Coupe du monde. C’est totalement scandaleux. Il y avait des pressions telles qu’il a fait pencher le match de l’autre côté. Il y a deux ou trois plaquages hauts qu’il ne siffle pas. C’est du rugby, pas du karaté. Les All Blacks ont fait ce qu’ils voulaient sur le terrain. »

Mermoz est « dégouté »

Avec Richie McCaw, Craig Joubert devrait donc devenir la cible de la colère d’une partie des supporters français. La page Wikipédia de l’arbitre sud-africain a ainsi été piratée quelques instants après la finale. Au sein du XV de France, les réactions ont été plus mesurées. Même si l’ironie de Maxime Mermoz ne masque pas son désarroi. « Je suis dégoûté, a confié le centre catalan. Les All Blacks, c’est une équipe magique. Ils ne font jamais de fautes au sol. En mêlée, même s’ils reculent, ils ne sont jamais à la faute. Ils sont vraiment très forts. » Sept pénalités, seulement, ont été sifflées à l’encontre des All Blacks durant toute la finale. Mais Marc Lièvremont n’a pas voulu commenter la qualité de l’arbitrage. « J’ai rencontré Craig Joubert il y a deux jours, a expliqué le sélectionneur des Bleus. Je lui ai dit effectivement que je pensais que c’était le meilleur arbitre du monde, que la pression qui pesait sur ses épaules devait être extrêmement forte et qu’un homme pouvait se tromper. Mais je me suis engagé à ne pas critiquer son arbitrage, quoi qu’il arrive. » Il avait une dernière promesse à respecter avant de quitter le XV de France.