RMC Sport

Un LOU dans le Top 14

Sébastien Chabal

Sébastien Chabal - -

Vainqueur de Tarbes ce samedi (31-13), le LOU a officialisé sa remontée en Top 14, deux ans après l’avoir quitté. Mais ce nouveau chapitre devrait, sauf rebondissement, s’écrire sans ses deux acteurs principaux, Sébastien Chabal et Lionel Nallet.

Des poings levés, brandis vers le ciel, comme un ultime geste de défi. Un envahissement de terrain sage, discipliné, mais non moins festif. Des sourires partout sur la pelouse et parmi eux, celui de Sébastien Chabal. Le troisième ligne du LOU laisse exploser sa joie, comme le reste de ses coéquipiers et des travées du Matmut Stadium. Large vainqueur de Tarbes ce samedi (31-13), pour le compte de la 28e journée de ProD2, le club lyonnais a composté son billet retour pour l’élite, deux ans après l’avoir quittée.

Mieux, il s’est adjugé son quatrième titre de champion de France et a offert à Sébastien Chabal et à Lionel Nallet leur premier sacre national. Un cadeau loin d’être anodin pour les deux compères, ex-coéquipiers en équipe de France, animés lors de leur arrivée il y a deux ans par le même objectif commun : rapatrier le LOU en Top 14. Et ramener quelque peu la ville rhodanienne, qui vibre pour le ballon rond et les performances de l’Olympique Lyonnais, dans le giron de l’Ovalie. « De par son environnement économique, géographique, et avec l’amour de cette région et de ce coin pour le rugby, Lyon a sa place dans le Top 14, affirmait récemment Sébastien Chabal. On voit aujourd’hui une carte de France des grands clubs qui se dessine et Lyon doit en faire partie. »

Réponse la semaine prochaine pour Chabal et Nallet

Une ambition partagée par le président du LOU, Yann Roubert. Par un recrutement déjà bien avancé, avec sept arrivées d’ores et déjà entérinées (Felsina, Gunther, Tui, Smith, Puricelli, Ghezal et Brett) mais pas encore totalement bouclé (Lorée, Matadigo, Porical ?). Un stade, le Matmut Stadium donc, qui devrait connaitre quelques travaux pour être en conformité avec ses homologues du Top 14. Et une place à prendre sur l’échiquier hexagonal, avec la relégation de Biarritz cette saison. Tout un vaste projet, plus ambitieux encore que ne l’était celui de la remontée, qui attend le LOU… et qui devrait s’écrire sans Chabal ni Nallet. Si les deux joueurs ont botté en touche au micro d’Eurosport, quelques minutes après leur sacre, renvoyant leur décision « à la semaine prochaine », leur réflexion semble bien avancée.

Lionel Nallet dit « avoir pris ses dispositions pour arrêter cette année ». « En fait, dans ma tête, c’est fini », a-t-il même lâché. Chabal ? Celui qui avouait avoir « 99 % de chances d’arrêter » a aussi confié que la jeunesse du LOU ne le laissait pas insensible. « Je crois aussi qu’à mon âge, on prend beaucoup des jeunes et de leur enthousiasme, révélait-il à RMC Sport. Ce sont eux qui nous tirent aussi et qui nous donnent envie d’aller nous entraîner tous les matins. » Au point de remettre ça ?

La rédaction