RMC Sport

Saint-André : « Cette équipe a de la moelle »

Philippe Saint-André

Philippe Saint-André - -

Déçu que ses joueurs ne l’aient pas emporté face à la Nouvelle-Zélande ce samedi (19-26), Philippe Saint-André a tenu à les féliciter. Et prédit prochainement une meilleure spirale de résultats pour le XV de France.

Philippe Saint-André, c'est bien évidemment un sentiment de déception qui prédomine, après ce revers in extremis face à la Nouvelle-Zélande.

On est d’abord très déçu pour les joueurs et le public du Stade de France, qui a été exceptionnel. Déçu parce qu’on s’était préparé, non pas à jouer contre la Nouvelle-Zélande, mais à les battre. Le vestiaire est triste parce qu'on a mis les ingrédients pour, mais on a manqué de justesse, surtout en première période où l’on doit tourner devant.

Malgré cette nouvelle défaite, avez-vous le sentiment que votre groupe progresse ?

Bien sûr qu'on progresse. Le problème, c'est que l'investissement de ce groupe, de ces joueurs, mérite plus qu'encore une défaite. On s’était préparé pour gagner ce match. Défensivement, on a été très bien, à part sur les cinq premières minutes où l'on a manqué un peu de lucidité, puis sur l'essai en seconde mi-temps où l'on s'oublie un petit peu. Ce sont des petits détails et à chaque fois avec le très haut niveau, on est puni par ces petites erreurs alors qu'il y a du courage, de l'envie. On a osé, on a posé énormément de problèmes aux Néo-Zélandais. Il va falloir continuer à bosser, avancer, relever la tête. Je ne crois qu’au travail et je crois que si on continue comme ça, les jours seront meilleurs bien rapidement.

Quel était le plan de jeu face aux Blacks ?

La tactique, c’était de mettre énormément d’intensité, que ce soit défensivement ou offensivement… Quand on a été ambitieux, quand on a gardé le ballon, qu'on a commencé à se faire des passes, on leur a posé énormément de problèmes. Il y avait des solutions sur les jeux de relance. En seconde période, une ou deux fois, on aurait pu faire une passe supplémentaire pour aller un peu plus loin. On a aussi pas mal de jeunes joueurs. Je crois qu’il faut féliciter Rabah Slimani, jeune pilier droit qui vient de faire sa première sélection, Gaël Fickou qui est rentré et qui a vu l’intensité de ce genre de rencontres. On n'est pas loin mais il faut aller encore un peu petit plus loin pour ne pas sortir frustré de ces matchs-là mais avec un sourire énorme et une victoire.

Y a-t-il du positif à retenir de cette rencontre ?

Il y a beaucoup de choses. En première période, on a mis une grosse intensité, on est arrivé à casser le premier rideau. La mêlée a été très bonne, sauf la dernière où l'on se fait pénaliser. On a aussi du mental. Thierry (Dusautoir, ndlr) a l’habitude de les jouer. On est mené de 14 points et on a des ressources pour revenir dans la partie et presque arracher le match nul. Ça veut dire que cette équipe a de la moelle.

A lire aussi

>> France-All Blacks : Encore un peu trop tendres, ces Bleus

>> France-All Blacks : Une chandelle qui change tout...

>> Revivez France-All Blacks

Propos recueillis par Pierrick Taisne et à Saint-Denis