RMC Sport

Bayonne soigne son derby

Marmouyet et Roumieu fêtent la victoire

Marmouyet et Roumieu fêtent la victoire - -

Match de clôture de la 7e journée du Top 14, le 103e derby basque de l’histoire est revenu à Bayonne au terme d’une fin de match haletante à Aguiléra (15-16). Biarritz en est quitte pour une troisième défaite consécutive en championnat alors que l’Aviron sort de la zone rouge.

Le 29 novembre 2011, un Biarritz Olympique en grandes difficultés s’imposait dans le derby basque sur une pénalité en fin de match (21-19), et lançait sa saison. Cette année, les rôles sont inversés. Auteur d’un bon début de championnat, le BO a laissé son voisin honni bayonnais, relégable avant le match (13e), s’imposer dans un stade Aguiléra plein à craquer. « Je ne pense pas que Biarritz méritait de perdre plus que Bayonne de gagner. Ce qui est important c’est qu’aujourd’hui on ne prend qu’un point (ndlr : de bonus défensif). Maintenant c’est à nous de relever la tête pour affronter Toulon la semaine prochaine, une autre grosse affaire. L’histoire entre Biarritz et Bayonne est belle parce que celui qui perd à l’aller fait tout pour prendre sa revanche, ce que l’on fera au match retour. »

Défaits cinq fois lors des six premières journées, les Ciel et Blanc ont fait preuve d’un gros cœur pour gagner en terre hostile. Malgré une semaine agitée par les suspensions de Phillips et d’Heymans pour écarts de comportement, les hommes de Lanta et Deylaud ont su se concentrer sur leur objectif. « C’est une sacrée victoire, importante pour le groupe au niveau du comportement, de l’abnégation et de l’engagement, juge Jean-Joseph Marmouyet, formé au club. Il nous fallait un match comme ça à l’extérieur et le sortir lors du derby c’est mieux pour le public. »

Boyet n’a pas tremblé

Leur envie débordante a d’ailleurs été récompensée par un magnifique essai de Lacroix à la conclusion d’une relance de 70 mètres (7-3, 11e). La maladresse du buteur biarrot Jean-Pascal Barraque autant que leur défense agressive ont ensuite permis aux Bayonnais de résister. « Ça fait plaisir de gagner mais cela va surtout donner beaucoup de confiance au groupe. On était en quête de confiance et d’une victoire probante, confie le coach bayonnais Christian Lanta. Tout n’a pas été exceptionnel mais l’équipe a affiché un état d’esprit remarquable, un engagement défensif assez exceptionnel. On a su jouer en première mi-temps, après, ça s’est joué aux tripes. »

Malgré un chassé-croisé de pénalités dans les dernières minutes, Boyet a eu les nerfs solides pour donner la victoire aux siens après la sirène (15-16). Les Biarrots, eux, enchaînent une troisième défaite consécutive et perdent une invincibilité à domicile qui durait depuis février dernier. Repartis les poches pleines de Biarritz en 2004 puis en 2008, Bayonne a respecté la loi des séries. Et espère, comme son voisin l’an passé, lancer sa saison après ce derby.

Jérôme Carrère avec Eddy Artigau