RMC Sport

Beauxis, monsieur 97 %

-

- - -

Depuis trois matches, le demi d’ouverture toulousain marche sur l’eau : 77 points inscrits, une seule tentative ratée à la botte… A 26 ans, l’international, une nouvelle fois impérial face à Lyon ce samedi (19 points), confirme son retour fracassant au plus haut niveau.

Lionel Beauxis le taiseux n’en finit plus de fermer les clapets adverses à grands coups de frappes chirurgicales. Ses trois dernières victimes, Montpellier, Bayonne et Lyon ont successivement encaissé 28, 30 et 19 points de la botte du numéro 10 toulousain. Drops, pénalités ou transformations, tout y passe. Mieux, sur 30 tentatives, tous coups de pied confondus lors des trois derniers matches, Beauxis en a réussi 29. Soit un affolant taux de 97 % de réussite. Le carton du jour toulousain sur sa pelouse face au LOU 51-9 a confirmé l’état de grâce avec un 9 sur 9 dans les tentatives du buteur maison.

Une efficacité hors-norme qui lui a valu d’être retenu dans la liste des 30 joueurs convoqués par Philippe Saint-André pour préparer le tournoi des 6 Nations. « Ce maillot m’a toujours fait vibrer et m’a toujours donné envie. Je me suis toujours battu pour être en équipe de France », confiait ainsi Beauxis après l’annonce de la sélection. Membre de la tribu tricolore lors de la Coupe du Monde 2007, l’ouvreur n’a pour l’instant jamais su s’imposer sur la durée au sein du XV de France.

Une menace pour Trinh Duc

Maitre des statistiques, Beauxis séduit également dans le jeu. Efficace ballon en main, il soulage son équipe quand il le faut avec son long jeu au pied. Une maestria dont profite le Stade Toulousain, leader avec un confortable matelas de 10 points d’avance sur le deuxième, Clermont. Après cinq ans passés à Paris, l’ouvreur semble avoir trouvé un environnement propice à son épanouissement. Plus proche de sa famille, choyé par le staff de Guy Novès, ce Tarbais de naissance avoue « se sentir bien à Toulouse ». S’il retrouve pareil cocon chez les Bleus, Trinh Duc l’animateur aura bien du souci à se faire.