RMC Sport

Blin : « Rien n’a été fait pour préserver Mathieu »

-

- - -

Partenaire de Mathieu Bastareaud au Stade Français, Mathieu Blin a tenu à défendre et soutenir son ami, hospitalisé aujourd’hui pour de graves troubles psychologiques.

Quelles nouvelles avez-vous de votre équipier Mathieu Bastareaud ?
Il ne va pas très bien. Il va mieux car il a été pris en charge. Comme l’a dit notre président Max Guazzini, le club est derrière lui. Le docteur Alexis Savigny s’en occupe aussi. Mathieu va se mettre au vert dans un institut spécialisé. Il va pouvoir tout lâcher, dormir et se reposer.

N’y a-t-il pas eu quelques loupés dans la gestion de cette affaire ?
En tant qu’ami et en tant qu’ancien qui se doit de protéger un de ses mecs, je suis scandalisé par la façon dont les médias se sont accaparés cette affaire. Cet événement a été assumé par un jeune de 20 ans qui s’est déjà excusé. Samedi, il préparait les coups de téléphone pour s’excuser auprès de Messieurs Camou (président de la FFR, ndlr), Lièvremont, Maso et de ses coéquipiers. Il m’avait dit aussi qu’il voulait mettre en place des excuses officielles auprès de la Nouvelle-Zélande et de la ville de Wellington. Il assume sa faute. Malheureusement, tout le monde a été mis au courant de l’état de Mathieu. Et rien n’a été fait pour le préserver. Il attendait la sanction. Il avait conscience de la gravité de son geste. Il a été mis au milieu d’une déferlante médiatique qui le dépasse et qui le met au centre d’un mauvais film américain. Il doit être sanctionné mais il a surtout le droit d’être respecté. Je fais partie de la grande famille du rugby mais je trouve qu’elle dérape.

Pensez-vous que son état est davantage dû à ce qui se dit dans la presse qu’au fond de l’affaire ?
Oui, j’en suis persuadé. Le fond est bien sûr quelque chose de culpabilisant et qui ne le rend pas fier. Il a été le premier à vouloir l’assumer. Il préparait des choses qu’il n’a plus le temps de faire, parce que ce n’est plus la priorité. Mais vendredi, il m’a envoyé un texto me disant qu’il n’en pouvait plus de ce harcèlement, de ce batage médiatique qu’il n’arrivait plus à gérer et qui était en train de le foutre à l‘envers. Et là, ça a vraiment dérapé.

La rédaction-Moscato Show