RMC Sport

Boudjellal : «Président ? Le plus beau des métiers»

Mourad Boudjellal

Mourad Boudjellal - -

Invité sur RMC ce jeudi, Mourad Boudjellal souhaite rapporter un titre au RCT, finaliste la saison dernière, pour redorer le blason du club provençal. Et Frédéric Michalak peut apporter ce petit plus au Rugby Club Toulonnais.

La saison du RCT

« Pour le moment, ça va. On n’a pas joué un match. On n’a pas perdu, on n’a pas gagné. En général, la veille du Top 14, tout le monde est assez serein. La preuve en est, il n’y a encore aucun entraîneur qui a été limogé. »

La chaleur

« Ce n’est pas une surprise qu’il fasse chaud au mois d’août (rires). Je pense qu’à 20h40, à Perpignan, il fera chaud. Ce sera supportable. »

Une grosse pression

« Quand vous êtes président du RCT, c’est un métier atypique. Si on n’aime pas la pression, il faut faire Père Noël, au moins il y a qu’un jour de boulot par an. »

La saison 2012-2013

« On peut nous souhaiter de ramener quelque chose. Comme tous les présidents de club, quand l’équipe entre sur le terrain, c’est pour gagner. Si on pouvait gagner quelque chose, je pense que le projet et le modèle économique du club mériteraient d’être récompensés. Le public toulonnais est l’un des plus chauds de France, il mériterait quelque chose. »

Un travail de fond

« Mon mérite est d’avoir créé un modèle économique. Au-delà d’un mec qui a des excès de langage, il y a quand même un petit mec qui a passé le budget d’un club de 6 à 25 millions d’euros à 6 ans. Je mets quiconque au défi de faire pareil en 6 ans. Il y a des erreurs d’arbitrage mais je suis convaincu qu’elles ne sont pas volontaires. Je ne suis pas dans la théorie du complot. Je souhaite juste que les gens reconnaissent leurs erreurs car ça fait du bien. »

Le groupe

« Cette année, le groupe a vraiment envie de laver la saison dernière et enfin réussir à gagner une finale. On ne veut pas se mettre plus de pression. Il y a Toulouse et Clermont qui sont favoris du Top 14 car ils ont un train d’avance au niveau de la structure et sur le plan sportif. Nous, on est derrière, on n’est pas favori. On ambitionne d’être premier ou deuxième des six poursuivants. »

Le pari Michalak

« Je fais partie des gens qui ont adoré cette Coupe du monde 2003. On se demandait qui était le meilleur entre Michalak et Wilkinson. J’avais ce rêve de les réunir. Je suis persuadé que dans la vie, il y a des cycles. Il a terminé un mauvais cycle mais depuis quelque temps, il entre dans un très bon. »

Le rêve RCT

« Ce sont des rêves d’adulte. J’aimais le rugby quand j’étais petit mais je n’ambitionnais pas d’être président d’un club. La différence entre la jeunesse et la vieillesse, c’est que dans la vieillesse, on n’a pas beaucoup d’émotions nouvelles. Cependant, le rugby m’en apporte, ce qui me permet de rester jeune. C’est une expérience de vie exceptionnelle. Quand les gens parlent du RCT, ils ont les larmes aux yeux. Le club est assimilé à une partie de la ville, à une partie de leur histoire, de leur famille. C’est le plus beau des métiers. On est des vendeurs de bonheur. »