RMC Sport

Castres-Toulouse: ça a chauffé entre Servat et Urios

Christophe Urios

Christophe Urios - -

Après la victoire de Toulouse face à Castres (20-21) samedi dans le cadre de la 23e journée de Top 14, l’entraîneur des avants toulousains William Servat et le coach castrais Christophe Urios se sont envoyés quelques tacles par micros interposés.

C'est le Stade Toulousain qui est sorti vainqueur d’un derby acharné face à Castres (21-20) ce samedi, pour le compte de la 23e journée de Top 14. Un 100% de Thomas Ramos au pied a fait la différence du côté des Rouge et Noir, quand Urdapilleta et Kockott ont laissé filer 13 points au pied, plus trois drops. Trop pour Castres, qui voit sa série de cinq victoires de suite dans le derby se terminer. Mais le duel tendu sur le terrain s’est poursuivi après le match, entre coachs.

Servat: "Quand vous regardez toutes les vidéos des matchs de Castres..."

Après avoir souligné, jeudi en conférence de presse, le travail des adjoints de Christophe Urios, William Servat a lancé la première banderille en zone mixte.

"On gagne un peu à la castraise avec un jeu à toulousaine, a lâché l’entraîneur des avants du Stade Toulousain. C’était un match acharné mais quand vous regardez toutes les vidéos des matchs de Castres, il y a toujours au moins cinq ou six échauffourées dans les coins, avec des bagarres. C’est le point commun des matchs de championnat qu’ils disputent durant toute la saison. On savait ce qui nous attendait. C’est une manière de faire déjouer l’adversaire. Aujourd’hui, on n’a pas déjoué même si on a parfois manqué de maîtrise."

Urios : "William Servat, il parle beaucoup lui aussi"

Ces piques ont évidemment été rapportées à Christophe Urios, un entraîneur déjà passablement énervé par la défaite de son équipe ("ça me fait chier!" "ce soir j’ai les glandouilles"). Sans réelle surprise, le coach du CO n’a pas joué la carte de l’apaisement.

"William Servat, il parle beaucoup lui aussi. Effectivement, c’est juste ce qu’il dit, j’ai un bon staff. Il a oublié de citer le préparateur physique et les kinés qui sont très bons aussi. D’ailleurs les avants de Toulouse n’ont jamais été aussi bons que depuis que Sonnes est entré dans le staff..." Et Urios de conclure: "J’espère juste qu’il trouvera la clé pour l’équipe de France." William Servat a donné son accord de principe à Fabien Galthié pour intégrer le futur staff des Bleus.

AB avec WT à Castres