RMC Sport

XV de France: William Servat a donné son accord de principe

Même s’il n'a encore rien signé, l’entraineur des avants toulousains William Servat a donné son accord de principe à Fabien Galthié pour intégrer le futur staff des Bleus. C’est également le cas du Racingman Laurent Labit qui sera chargé des lignes arrières. Pour Raphaël Ibanez, qui rencontre Laporte ce jeudi soir, et Shaun Edwards, le dénouement est imminent.

Le futur staff de Fabien Galthié est quasiment au complet. L’ancien manager du Stade Français, Montpellier et Toulon intégrera d’abord le XV de France pour épauler Jacques Brunel à la Coupe du monde avant de lui succéder jusqu’en 2023. Depuis deux semaines, Galthié et le président Bernard Laporte ont multiplié les coups de fil et les rendez-vous.

Le renfort de Labit est acquis

Pour les lignes arrières, ils ont obtenu l’accord de Laurent Labit. Le co-entraîneur du Racing 92 a été contacté par Galthié dont il est proche depuis leur époque columérine, comme révélé par RMC Sport. Depuis tout s’est accéléré et le renfort du Racingman est désormais acquis. Plus qu’un adjoint, Labit occupera un vrai poste d’entraîneur. Au Racing, on cherche d’ailleurs son remplaçant, avec plusieurs pistes dont Xavier Garbajosa, Casey Laulala, déjà dans le staff, et surtout Gonzalo Quesada, la vraie priorité francilienne.

Servat est d'accord "sur le principe"

Devant, le poste reviendra à William Servat à moins d’un improbable retournement de situation. L’entraîneur des avants toulousains a en effet lui aussi donné son accord verbal selon les informations de RMC Sport. Mais là aussi, le contrat n’est pas signé et aucune proposition écrite n’a encore vu le jour. "Sur le principe, il est d’accord", nous ont confirmé plusieurs sources. L’ancien talonneur aux 49 sélections, la dernière à Cardiff en 2012, épaulera Fabien Galthié dans quelques mois. Et à vrai dire, ce n’est pas vraiment une surprise. La FFR avait même pensé à lui pour travailler dans l’éventuel staff de Warren Gatland. Mais ça, c’était avant que les clubs ne rejettent l’idée d’un sélectionneur étranger par voie référendaire.

Servat confirme les échanges

En conférence de presse, jeudi, Servat a pourtant voulu temporiser. "Oui j’ai été contacté, je n’ai rien à cacher, mais il n’y a rien de fait, rien de concret, pas de proposition, a-t-il indiqué. Oui j’ai eu un échange, oui j’ai été contacté et c’est toujours agréable d’être contacté pour ce niveau-là. Mais aujourd’hui rien n’est fait. Et honnêtement la saison avec le Stade Toulousain et une très belle saison et il y a une fin de saison très importante. Donc chaque chose en son temps et je passe après mon club dans ce cas-là. On verra ce qu’il se passera à ce moment je n’aurai aucun souci à en parler quand les choses seront faites." Les discussions devraient avancer rapidement. Et Servat pourrait travailler avec Karim Ghezal. Le Lyonnais a également donné son accord à la FFR et s’occupera de la touche des Bleus dans quelques mois.

Rencontre prévue ce jeudi entre Laporte et Ibanez

Toujours concernant la future organisation du XV de France, Bernard Laporte et Raphaël Ibanez se rencontrent ce jeudi soir pour définir les contours du rôle de manager que devrait occuper l’ancien manager. Là aussi, un accord est donc très proche et devrait donc intervenir dans la soirée. Quant à Shaun Edwards, comme indiqué lundi par RMC Sport, les négociations sont très avancées, notamment sur le volet financier, mais la FFR attend la réponse du technicien anglais pour devenir le futur responsable de la défense du XV de France. Un contrat de quatre ans est sur la table alors que le pays de Galles ne lui en proposait que deux. Le dénouement devrait avoir lieu dans les 48 heures. Car à Marcoussis, on veut aller de toute façon vite et frapper fort.

Jean-François Paturaud avec Wilfried Templier