RMC Sport

Chabal : « Biarritz est en réel danger »

Sébastien Chabal

Sébastien Chabal - -

Consultant dans le Moscato Show sur RMC, tous les lundis entre 18h et 20h, Sébastien Chabal s’est exprimé sur toute l’actualité du rugby, voici les meilleurs extraits.

Le Biarritz Olympique est l’un des rares clubs à ne pas avoir réalisé d’impasse lors de la dernière semaine dantesque en Top 14. Par obligation, l’effectif basque ne pouvant offrir d’autre alternative. Après une semaine à trois matches et un point, le BO se retrouve dernier du championnat. Un constat qui ne surprend pas totalement Sébastien Chabal.

« Ce début de saison du BO est dans la continuité des années précédentes. Aujourd’hui, les grosses écuries se renforcent et Biarritz, au contraire, dégraisse et perd du talent d’année en année, estime le membre de la Dream Team RMC Sport. Ils sont derniers du classement alors qu’ils n’ont pas fait d’impasse. Ils voulaient des points à Oyonnax, ils ont mis une grosse équipe et perdu. Ils n’ont pas pris de points contre Toulon, le résultat était logique. Biarritz va avoir une saison compliquée.

Chabal : « Blanco a-t-il les reins assez solides ? »

« Peut-être que le BO n’a plus le même niveau que par le passé. Sa place aujourd’hui est peut-être au fond du Top 14. C’est une question à se poser au vu des effectifs et de ce que produisent les Biarrots sur le terrain.

J’ai lu une interview de Didier Faugeron (l’un des entraîneurs du BO). Il avait l’air complètement désabusé. Il sent que ses joueurs se donnent à 200 %, y mettent du cœur, de l’enthousiasme mais ça ne passe pas. Les présidents dans les autres équipes investissent beaucoup de temps et d’argent dans le rugby pour que ce sport garde son niveau et nous offre ce spectacle fabuleux. Mais Biarritz est en réel danger. Je me demande si Serge Blanco a les reins assez solides pour supporter financièrement Biarritz. »

A lire aussi :

>> Laporte : « Pas un grand club »

>> Chabal : « Toulon, ce n’est pas dramatique »

>> Tout ce qu'il faut retenir de la 5e journée

Sébastien Chabal