RMC Sport

Clermont ne veut pas rester chocolat

Vern Cotter : « On doit affronter la réalité, là on n’est pas qualifié… »

Vern Cotter : « On doit affronter la réalité, là on n’est pas qualifié… » - -

Septième à quatre journées de la fin de la saison régulière, le Champion de France en titre doit s’imposer samedi face à Biarritz (16h25) pour garder intactes ses chances de qualification pour les phases finales.

La saison avance, les journées passent, et Clermont reste toujours avec ses interrogations en bandoulière. Inconstant durant toute la saison mais longtemps parmi le groupe de tête grâce à son invincibilité à domicile, le Champion de France s’est mis en difficulté après ses défaites à Castres (23-19) et, plus inquiétant, à Agen (26-17), candidat à la relégation.
Avant de recevoir Biarritz, samedi (16h25), autre concurrent direct aux demi-finales, l’ASM est aujourd’hui 7e avec 58 points. Rien de rédhibitoire à quatre journées de la fin de la saison. Reste que l’équipe de Vern Cotter avance sur un fil. « On doit rectifier le tir, il faut faire face à la réalité, on n’est pas qualifié, constate le Néo-Zélandais. On fait le dos rond, ce n’est pas facile, mais on va essayer de s’en sortir. »
Suivra un déplacement à Paris, d’ores et déjà éliminé des phases finales, puis la réception de la Rochelle (13e, relégable), avant l’ultime journée où les Jaunards pourraient bien jouer leur saison face à Toulouse. « J’ai confiance en ce groupe, clame l’arrière Antony Floch. On n’est pas mort, ça fait cinq ans qu’on pratique un beau rugby. »

Biarritz la tête à l’Europe

Pour s’éviter un match de la mort face au Champion d’Europe, tout faux pas est interdit samedi au stade Marcel-Michelin. Face à Biarritz, Clermont pourra compter sur le retour de Thomas Domingo, Mario Ledesma, Martin Scelzo et Alexandre Audebert, alors que son capitaine Aurélien Rougerie, Thibault Privat et Jamie Cudmore manqueront à l’appel. « Les autres devront prendre le relais », prévient le demi de mêlée Morgan Parra.
En face, le BO comptera aussi des absents de poids en la personne de Damien Traille, Imanol Harinordoquy et Dimitri Yachvili. Les Basques, 4e du Championnat, pensent à leur quart de finale de H-Cup contre Toulouse, le 10 avril à Saint-Sébastien (Anoeta, Espagne). Face à une équipe biarrote, qui reste certes sur un succès probant face à Bayonne (40-10), mais qui peut être suspectée d’avoir la tête à l’Europe, le club auvergnat ne doit pas se rater.
Placé au cœur de l’actualité du marché des transferts (départs de Nalaga et Privat, arrivée de Sivivatu), le Champion a une mission. « Gagner pour ceux qui vont rester », comme le dit le n°8 emblématique de l’équipe de France Julien Bonnaire.

Louis Chenaille (avec J.T. à Clermont)