RMC Sport

Delpoux, un retour qui sent la poudre

Marc Delpoux

Marc Delpoux - -

Battu par Toulon le week-end dernier, Perpignan se doit d’aller chercher la victoire vendredi soir (20h45) sur le terrain de Bordeaux-Bègles. L’occasion pour le nouveau coach de l’USAP, Marc Delpoux, de retrouver déjà son ancienne équipe.

Hasard du calendrier, Marc Delpoux retrouve Bordeaux plus tôt que prévu. Quelques semaines seulement après avoir quitté l’UBB, le nouvel entraîneur catalan revient vendredi en Gironde… mais cette-fois ci dans le camp ennemi, sur le banc de Perpignan (20h45). Une montée en Top 14, un titre de meilleur entraîneur de Pro D2 et un maintien de haute volée dans l’élite la saison passée ont forgé la réputation d’entraîneur de l’ancien troisième ligne centre. Et pourtant l’intéressé est catégorique : ce retour en terre bordelaise ne le taraude pas plus que ça.

« C’est match particulier car on a tous envie de la gagner, mais encore une fois, le cas Delpoux ne va pas influencer quoi que soit, assure l’ancien Bordelais. Je n’ai pas la nostalgie des choses passées. Je suis plus préoccupé par les semaines à venir que par ce que j’ai fait à Bordeaux… » Les semaines à venir pourraient justement (déjà) être enflammées à Perpignan. Défaits par Toulon (15-21) le week-end dernier lors de la 1ere journée, les Catalans doivent absolument récupérer les points perdus à Aimé-Giral. Surtout que les Sang et Or, qui sortent d’une saison bien triste (11e), se déplaceront à Clermont la semaine prochaine.

Delpoux : « L’USAP va faire la guerre partout »

« On a la pression car on a envie de gagner. Mais je n’ai pas de pression particulière, je n’ai peur de rien, lâche Marc Delpoux. Quand l’USAP monte dans le bus ou reçoit ses hôtes, c’est pour gagner. On va faire la guerre partout. Si on arrête de nous poser la question de la crise en cas de défaite, on arrivera peut-être à travailler plus sereinement. » Toujours est-il qu’avec une nouvelle défaite à Bordeaux, Perpignan se retrouverait déjà dans l’urgence. Un match qui sent la poudre face à l’UBB, également battue la semaine dernière, par Grenoble (28-29).

Passer trois saisons sur le banc de l’Union Bordeaux Bègles laisse forcément des traces. Marc Delpoux connaît parfaitement cette formation, ce qui lui a permis de ne pas trop se tirer les cheveux au moment de préparer ce déplacement. « Ça a été beaucoup plus facile pour préparer cette rencontre, confirme le coach de l’USAP. Je n’ai pas eu besoin de chercher le thème de la défense et de l’attaque de Bordeaux. Ils sont capables d’être des génies mais aussi d’avoir des sautes d’humeur. » Espérons pour Perpignan que les génies seront dans le camp catalan vendredi soir…