RMC Sport

El Mago quitte la France

L'international argentin va quitter la France pour rejoindre la province sud-africaine des Natal Sharks

L'international argentin va quitter la France pour rejoindre la province sud-africaine des Natal Sharks - -

Le meilleur joueur du Top 14, Juan Martin Hernandez, a donné son accord à la province sud-Africaine des Natal Sharks. Malgré deS propositions de clubs français, l’Argentin devrait rejoindre l'ancien club de Frédéric Michalak.

La Ligue 1 n’est pas le seul championnat à déplorer la perte d’un de ses grands joueurs. Si Juninho ne fera plus trembler les gardiens de but de l’Hexagone et n’enthousiamera plus les amoureux du ballon rond en France, il y en a d’autres sur le sol tricolore qui verront leurs bonnes vieilles habitudes disparaître dans quelques semaines. A la reprise du Top 14, le 14 août prochain, les fans de ballon ovale seront privés, sauf retournement de situation, des arabesques de Juan Martin Hernandez, le demi d’ouverture et arrière du Stade Français.

Le genre de joueur à inciter les gens à venir au stade, le genre de magicien que le rugby adore et vénère. Après six ans de bons et loyaux services à Paris, c’est du côté de l’Afrique du Sud, de la ville de Durban et du club des Natal Sharks qu’« El Mago » (le Magicien, ndlr), va écrire, à 26 ans, une nouvelle page de sa carrière. Les Natal Sharks, ça ne vous dit rien ? Frédéric Michalak, le joueur vedette du Stade Toulousain, en portait encore les couleurs la saison dernière...

Toulon y a cru...

Il y avait pourtant foule pour s’attirer les services de Juan Martin Hernandez. La saison plutôt moyenne réalisée par l’Argentin n’a pas échaudé le Racing Métro 92, promu en Top 14 et bien décidé à jouer un vilain tour à son rival parisien. Par question de principe, l’offre formulée par le Racing est restée lettre morte pour le président du Stade Français, Max Guazzini. Si Perpignan n’avait pas manifesté d’intérêt concret, Bayonne s’était positionné. Mais l’absence de Coupe d’Europe pour le club basque la saison prochaine et de joueurs argentins au sein de l’effectif étaient deux freins trop importants pour espérer séduire Hernandez.

Toulon a longtemps cru tenir le bon bout. La présence dans les rangs du RCT des internationaux albiceleste Felipe Contepomi et Juan Martin Fernandez Lobbe, d’un entraîneur au projet de jeu reconnu (Philippe Saint-André) et les moyens financiers importants du club toulonnais auraient pu convaincre le joueur de venir sur la rade. Finalement, les Natal Sharks se sont montrés plus séduisants. Le double champion de France avec le Stade Français (2004, 2007) a donné son accord au club sud-africain contre une indemnité de transfert de 500 000 euros.

Le club de la capitale devant se plier au limite de masse salariale imposée par la DNACG, le départ de Juan Martin Hernandez a été entériné sans heurts en interne, le président Max Guazzini ayant accordé un bon de sortie à son joueur. Dans la foulée, Paris enregistre l’arrivée du demi de mêlée Julien Dupuy, en provenance de Leicester. Le transfert, rendu officiel mardi, coûtera 200 000 euros au SF. C’est donc avec ce dernier arrivant que les supporters parisiens vont devoir retrouver le sourire. Il faut dire qu’entre l’affaire Bastareaud et le départ d’un de leurs joueurs les plus emblématiques, l'arrivée de Dupuy fait figure de petit rayon de soleil.

La rédaction - A.A.