RMC Sport

Eric Béchu est décédé

Eric Béchu

Eric Béchu - -

Une profonde tristesse parcourt le Top 14 ce mardi avec l’annonce du décès d’Eric Béchu, à 53 ans. L’ancien entraîneur d’Albi et adjoint de Fabien Galthié à Montpellier luttait contre une longue maladie. Les principales réactions.

Mohed Altrad (président de Montpellier) :
« Eric nous quitte. Je voudrais dire, en mon nom et au nom du club, toute l’émotion et la peine que nous avons ressenties à l’annonce du décès d’Eric Béchu. Nous savions, bien sûr, la gravité de son état, mais il y a un monde entre pressentir un malheur et se trouver face à la terrible réalité. L’espoir nous animait, et brutalement tout a pris fin ! Je puis bien avouer que la nouvelle de la mort d’Eric m’a, nous a tous bouleversés. En ces instants extrêmement douloureux, il est difficile de mettre des mots sur les sentiments qui nous traversent. On se raccroche aux souvenirs. Par eux, on essaie de faire revivre l’ami qui vient de nous quitter comme si cela pouvait combler le vide qui se creuse. Chacun a ses souvenirs et chacun probablement à cette heure s’y confie. J’ai, pour ma part, déjà évoqué notre rencontre.

Ce que j’avais tu à l’époque, par pudeur, pour ne pas embarrasser Eric, c’est qu’elle a fait partie des rares rencontres qui m’ont marqué. Il y avait en Eric une droiture, une honnêteté foncière. Il y avait toute cette rigueur et cet enthousiasme qui faisaient de lui un ami sur lequel vous pouviez toujours compter. Mais, plus profondément encore, il y avait une humanité qui m’a touché dès les premières secondes. Sans doute est-ce une impression personnelle ? Je ne doute pas cependant, tant les témoignages au sujet d’Eric vont dans le même sens, qu’elle ne soit partagée par tous ceux qui l’ont connu. Lorsqu’un ami disparaît – certaines traditions disent plus simplement qu’il s’endort – c’est une partie d’humanité qui s’efface. Concernant Eric, c’est encore plus vrai. C’est pourquoi, en mon nom et au nom du club, je tiens à saluer le grand professionnel qui vient de nous quitter et assurer son épouse, ses enfants, sa famille, tous ses proches de notre très profonde affection. »

François Trinh-Duc (demi d’ouverture du XV de France et de Montpellier) :
« Il y a plein de souvenirs forts qui me reviennent, notamment par rapport aux phases finales. Et même la qualification contre Toulon ou durant toute cette saison. On a vécu de très belles choses humainement et rugbystiquement. C’est quelqu’un qui a beaucoup compté pour le club de Montpellier, pour moi aussi. C’était quelqu’un de très sympathique, qui était le plus pédagogue et le plus à l’écoute des joueurs. Il avait ce côté ancien prof de sport. Ça ne sera que des bons souvenirs et je suis triste de cette terrible nouvelle, même si on y était préparé. Mais on n’est jamais très prêt pour ce genre d’évènement. »

Le club de Montpellier :
« De lui, on veut se souvenir de son timbre de voix rauque, de ses rires, de sa gentillesse infinie. De lui on veut garder, au plus profond de nos cœurs, les victoires, les défaites aussi, et la formidable aventure que l’on a vécu tout au long de ces années passées à nos côtés. De lui, on retiendra qu’il était un homme de valeurs : celles du rugby, si proches de celles de la vie. Pour parler franchement, comme Eric avait l’habitude de le faire lui aussi, les mots nous manquent aujourd’hui, plus que jamais. Ils ne font plus sens. Eric Béchu est parti, en s’étant battu comme il l’a toujours fait, comme il l’a toujours inculqué à nos joueurs et à ceux, nombreux, qu’il a entraîné pendant tant d’années sur les terrains de l’Ovalie. Il nous manquera. Nos pensées accompagnent sa femme et ses deux filles dans ce moment douloureux. Adieu Eric. »

Le club d’Albi :
« Le Sporting Club Albigeois a eu l’immense douleur d’apprendre le décès d’Eric Béchu, à l’âge de 53 ans. Emblématique entraineur du SCA pendant plus de dix ans, il restera celui qui a conduit les jaunes et noirs sur le chemin de la Pro D2 et du TOP 14. Connu pour son fort tempérament, c’était avant tout un homme passionné, passionné par le rugby, passionné par son métier, passionné par ses joueurs et son club. Aujourd’hui, c’est le tout le monde de l’Ovalie qui est en deuil. Joueurs et anciens joueurs, dirigeants, entraineurs, salariés, bénévoles et supporters du SCA sont profondément peinés de sa disparition et présentent à l’ensemble de sa famille leurs sincères condoléances. »

Provale (syndicat des joueurs) :
« C'est avec une immense tristesse que nous avons appris aujourd'hui le décès d'Eric Béchu, entraîneur du M.H.R.C. Nous garderons d'Eric l'image d'une personne d'une immense gentillesse, amoureuse de son sport et des hommes qui y jouent. Au nom de l'ensemble des joueurs de rugby professionnels, PROVALE adresse ses plus sincères condoléances à l'épouse d'Eric Béchu, à ses filles, et à tous ses proches. PROVALE soutient également les joueurs du M.H.R.C et l'ensemble du club héraultais dans ce moment particulièrement douloureux. »