RMC Sport

France - Nouvelle-Zélande : non, les Bleus n’ont pas peur

Rémi Talès dans la tenaille

Rémi Talès dans la tenaille - -

La France recevra la Nouvelle-Zélande le samedi 9 novembre, alors que les Blacks restent sur une impressionnante série de victoires. Les Bleus refusent pourtant de partir battus d’avance et veulent croire à l’exploit.

Alors que la France débute sa tournée d’automne le samedi 9 novembre au Stade de France face à la Nouvelle-Zélande (21h), la dynamique des deux équipes semble promettre aux Bleus une soirée des plus délicates. Les Blacks, qui viennent de réaliser le Grand Chelem dans le Four-Nations, en passant au moins 27 points à chacun de leurs adversaires, sont tout simplement monstrueux depuis la conquête du titre mondial, en 2011. Une défaite, un nul et… 30 victoires pour les Néo-Zélandais sur leurs 32 derniers matches. Difficile dans ces conditions de ne pas imaginer les Français, défaits 30-0 à Christchurch en juin dernier, aller une nouvelle fois droit dans le mur. 

Les Bleus, Philippe Saint-André en tête, refusent pourtant toute fatalité : « Il ne faut surtout pas avoir d’appréhension, assure le sélectionneur. Il ne faut pas avoir peur de jouer la Nouvelle-Zélande, même s’ils n’ont pas les mêmes statistiques que nous actuellement. C’est un challenge exceptionnel de jouer ce qui se fait de mieux au monde, à domicile, au Stade de France. On va tout faire pour réussir un grand match de rugby devant notre public. » Ne tremblez pas, Tricolores, « PSA » connaît le secret pour éviter la fessée : « Bien commencer, bien continuer et… bien finir », s’amuse-t-il.

Médard : « On est revanchards »

Du côté des joueurs, c’est surtout l’envie d’oublier une année difficile qui domine. Portée aux nues l’automne dernier après une tournée triomphale, le XV de France a depuis enchaîné les déconvenues et se verrait bien croquer du Black pour retrouver quelques couleurs. « On est surtout revanchards par rapport à notre saison délicate de l’année dernière, explique Maxime Médard. L’équipe de France a gagné peu de matches pendant le Tournoi et pendant cette tournée d’été. Donc forcément, on a envie de faire quelque chose dans cette tournée-là pour bien commencer la saison. »

Défaits trois fois par les Blacks cet été, les Bleus refusent de penser à la gifle, désireux de faire parler l’orgueil avant tout : « Perdre trois fois ce n’est pas toujours facile, reconnaît Wenceslas Lauret. C’est même un peu humiliant. Cette fois c’est chez nous, et ils n’ont pas le droit de venir gagner ici. Ce sera un gros défi et un gros match qui nous attend. » Faute de victoire, la France devra au moins faire un sorte de conserver un minimum de certitudes, avant de recevoir le Tonga puis l’Afrique du Sud les deux semaines suivantes.

A lire aussi :
- Les Blacks remportent le Four Nations

- All Black et Bleus ranimeront la flamme

- Le XV de France va-t-il encaisser 40 points contre les Blacks

A.T. avec L.D.