RMC Sport

Guazzini : « McKenzie a été licencié pour incompétence »

Le président du Stade Français répond vertement aux critiques de son ex-entraîneur Ewen McKenzie

Le président du Stade Français répond vertement aux critiques de son ex-entraîneur Ewen McKenzie - -

Très critiqué par son ancien entraîneur Ewen McKenzie ce lundi dans L’Equipe, le président du Stade Français, Max Guazzini, riposte. Et ça déménage !

Max, comment avez-vous réagi à la lecture de l’interview d’Ewen McKenzie dans l’Equipe ce matin ?
D’abord, si on s’est séparé d’Ewen McKenzie, c’est qu’il y avait un problème. Il a retrouvé un job en Australie (aux Queenland Reds) et il faut qu’il justifie les raisons pour lesquels le Stade Français, club très connu là-bas, l’a licencié. Et ça passe par un dénigrement. De A jusqu'à Z, tout ce qu’il raconte est de la littérature. Il a été joint aujourd’hui par des gens de chez nous et a dit qu’il n’avait jamais dit ça, que ses propos ont été mal interprétés etc. C’est un peu facile. Dans cette affaire, il manque de loyauté alors qu’on a été très fair-play. On n’a pas dit qu’il avait été licencié pour faute grave ou incompétence professionnelle alors que c’est le cas. Il est venu pour prendre du fric. Professionnellement, demandez-le aux joueurs, ils ne travaillaient pas, ils ne foutaient rien. Et ils ont tous été scandalisés par ce qu’il a dit. Il a disjoncté, grave. C’est lamentable.

Il a parlé d’un clan de joueurs fonctionnant comme une mafia, qui l’aurait lâché…
Il n’y a pas de mafia ou de clan au Stade Français. Je lui ai dit que son message ne passait plus et qu’il valait mieux arrêter. Sur le recrutement, nous avons fait une réunion dans mon bureau avec tout le staff technique. McKenzie nous a livré les noms des joueurs qu’il voulait garder et ceux dont on devait se séparer. Et nous avons fait exactement ce qu’il avait demandé, y compris sur ce qui allait à l’encontre de mon avis. Je peux dire aujourd’hui que je voulais garder Julien Saubade (parti au Racing Metro 92) mais il ne le calculait plus. Il ne voulait plus de Tchale-Watchou, qui fait les beaux jours de Perpignan. Il n’a fait venir que Mark Gasnier et Ollie Philips.

Il considère également que vous privilégier le marketing au sportif, notamment en recrutant des joueurs sur leur physique pour le calendrier des Dieux du stade…
C’est ridicule. La plupart des mecs dans le calendrier ne sont même pas du Stade Français... Le marketing, c’est moi qui m’en occupe, ça ne coûte rien. C’est mon savoir-faire. Le sportif est toujours prioritaire. Ce n’est pas de ma faute s’il n’a pas gagné un match au Stade de France. Ce qu’il dit me rend dingue. Je ne veux pas être méchant mais si vous saviez ce qu’il faisait…

Ses propos seraient donc seulement ceux d’un entraîneur qui cherche à se dédouaner ?
Ce n’est que ça. Il a été licencié pour incompétence. Les joueurs se parlent à nouveau depuis l’arrivée de Delmas et Faugeron. Même s’il y a un faux-pas samedi au Stade de France contre Perpignan, je peux vous assurer qu’on est dans une autre dynamique. Lui n’a même jamais essayé de s’intégrer.

La rédaction-Moscato Show