RMC Sport

Ils auront la tête au Top 14

-

- - -

Mal embarqués en H-Cup, Clermont et le Racing s’affrontent, vendredi (21h) en Auvergne, avec des arrière-pensées domestiques. Priorité aux phases finales du Top 14.

Les spectateurs de Marcel-Michelin ne devront pas s’attendre à voir une affiche européenne ce vendredi (21h) à l’occasion de la 5e journée de la poule 2. Clermont qui reçoit le Racing n’a plus grand espoir de se qualifier pour les quarts de finale de la compétition, après la correction reçue sur les terres du Leinster (24-8). Deuxièmes de leur poule, les Auvergnats ont fait une croix sur leurs rêves européens. « Ce sera très, très dur de se qualifier », concède le deuxième-ligne international Julien Pierre.

Face aux champions de France auvergnats, le Racing-Métro débarque sans beaucoup plus d’ambitions continentales. Troisièmes de leur groupe, les Franciliens ont déjà les yeux tournés vers les phases finales du Top 14. Pierre Berbizier ne cache pas ses priorités : conserver la deuxième place de son équipe. Avec trois matches en dix jours, un furieux combat contre Toulon (15-12) et 48 heures de repos de moins que Clermont ont poussé le manager des Racingmen à opérer douze changements dans le groupe retenu pour le déplacement en Auvergne. Sans Chabal, sans Nallet.

Le Racing sans Chabal ni Nallet

Si les Ciel et Blanc ont des soucis de calendrier, les hommes de Vern Coter doivent se relancer. Deux défaites contre le Leinster et Brive (29-22), vendredi, ont fait mal. Quasiment éliminée en H-Coup, l’ASM peine en Top 14. Cinquièmes, les Auvergnats savent que les phases finales ne leurs sont pas encore promises. « On aborde le sprint final », résume le troisième-ligne Alexandre Audebert. La contre-performance au stade Amédée-Domenech contre le voisin briviste, aux portes de la relégation, est restée en travers de la gorge.

« Ils veulent tous nous crever, se révolte Elvis Vermeulen, chacun veut la peau du champion. » Un statut visiblement plus lourd à porter que le Bouclier de Brennus, soulevé le 30 mai, place de Jaudes. « Il nous manque un gros match à l’extérieur », déplore Pierre. Ça tombe bien, Clermont se déplace le 26 janvier au stade Yves-du-Manoir pour une seconde confrontation avec les Ciel et Blanc.