RMC Sport

La folle course aux Play-off est lancée

-

- - -

Mis à part Toulouse virtuellement qualifié pour les phases finales, huit clubs se tiennent en sept points dans le haut du tableau. La lutte promet d’être chaude pour les cinq places qualificatives pour les Play-off. Tour d’horizon à deux journées du verdict.

Ils devraient passer
Longtemps promis à une des deux premières places, le Racing-Métro reste sur trois défaites au cours des quatre derniers matches. Un rythme insuffisant, mais le calendrier devrait aider les joueurs de Berbizier : ils joueront Agen et le Stade Français, deux équipes maintenues et qui n’ont plus rien à espérer. L’essai marqué en toute fin de match samedi par Sébastien Chabal pourrait aussi peser lourd. «Ce point de bonus défensif va être important à la fin du compte », expliquait le troisième ligne francilien. Troisième, Castres n’a pas un programme facile (réception de Biarritz et déplacement à Perpignan), mais son invincibilité à domicile sera un atout de taille.

Ils sont en ballotage favorable
« Il nous faudra hisser notre niveau si on veut revenir au stade de France. » Le troisième ligne clermontois Julien Bonnaire a été clair samedi après la victoire de son équipe contre le Stade Français. Malgré leurs difficultés dans le jeu, les Jaunards, champions en titre, ont une fin de championnat abordable, avec notamment la réception du quasi-relégué La Rochelle. Les Basques de Biarritz, qui ont reporté toutes leurs ambitions sur le Top 14 après leur élimination en H-Cup, ont retrouvé la confiance après leur orgie offensive contre Brive (52-26). « On va essayer d’aller gagner à Castres, mais, même en cas de défaite, on pourra encore se qualifier en s’imposant à Bourgoin », explique leur coach Jean-Michel Gonzalez.

Ils vont galérer
Malheur au vaincu ! Le Toulon-Perpignan de la semaine prochaine, remake du quart de finale de Coupe d’Europe remporté par les Catalans, condamnera l’une des deux équipes. « On a notre destin en mains », se rassure le président varois Mourad Boudjellal. Perpignan, qui rêve toujours du doublé Top 14-H-Cup, devra réaliser l’exploit, malgré la multiplication des blessures. Dans le peloton de tête depuis le début de la saison, le Montpellier de Fabien Galthié semble caler depuis plusieurs semaines. « On a fait un bon début de saison, explique Joan Caudullo, le talonneur de Montpellier. Et là on est en train de passer à côté. » Ce sera difficile aussi pour l’Aviron Bayonnais qui compte quatre points de retard sur la sixième place et le dernier ticket pour les barrages.