RMC Sport

Lapeyre a des choses à prouver

Benjamin Lapeyre

Benjamin Lapeyre - -

Après une saison difficile au RCT, Benjamin Lapeyre a préféré rebondir au Racing. Hasard du calendrier, le Parisien retrouve déjà ses anciens coéquipiers ce vendredi à Mayol (20h50). Une rencontre qu’il ne voit (presque) pas comme une revanche.

« Je serai content d’entendre le Pilou-Pilou, mais en tant qu’adversaire. » Inconsciemment, Benjamin Lapeyre entonnera peut-être le chant toulonnais vendredi soir à Mayol (20h50). Mais c’est bien avec la tunique bleue et blanche sur le dos que le gaillard d’origine castraise retrouvera ses anciens coéquipiers. Avec sans doute une émotion particulière. « Oui, ce n’est pas un match comme les autres, reconnaît l’intéressé. J’y ai joué pendant trois ans, je suis parti sans trop de temps de jeu. Et ça me tient forcément à cœur de faire une belle partie. Mais je ne vais pas en faire trop. Je veux juste réaliser une belle prestation et que tout se passe bien. »

Si Benjamin Lapeyre garde de bons souvenirs de son aventure toulonnaise, ce n’est certainement pas sa dernière saison qu’il retiendra le plus. Après avoir disputé 23 matches en 2011-2012, il a connu un dernier exercice plus difficile. Avec l’arrivée de Delon Armitage au poste d’arrière, Lapeyre ne dispute que 14 rencontres et voit son temps de jeu réduit à moitié (de 1404 minutes en 2011-2012 à 790 minutes en 2012-2013). Malgré le titre de champion d’Europe, le Tarnais décide de faire ses valises pour s’envoler vers la capitale. Un choix qui s’avère payant dès la reprise du Top 14 face à Brive (19-14). Titulaire au poste d’arrière, Lapeyre joue l’intégralité de la rencontre et s’offre même le luxe d’inscrire le seul essai de sa nouvelle équipe. Une belle bouffée d’oxygène pour l’arrière de 26 ans.

Lapeyre : «Pas envie de revanche »

« Ça me fait plaisir car ça faisait un moment que je n’avais pas fait un match complet en Top 14, se réjouit le Parisien. J’étais content de refouler le terrain. Même s’il y a eu quelques approximations, on va bosser à l’entraînement. Il y a pas mal de nouveaux joueurs, des nouveaux entraîneurs, avec un nouveau plan de jeu. Ça va donc rentrer petit à petit. » Après trois saisons passées au RCT, Benjamin Lapeyre est forcément excité à l’idée de retrouver son ancien « chez lui ». De là à prendre cette rencontre comme une certaine revanche ? Pas vraiment.

« Je n’ai même pas envie de revanche. Je veux juste prouver à mes coaches que je mérite d’être sur le terrain et pas aux autres coaches, explique l’ancien arrière d’Albi. Maintenant, c’est fini. C’est une page qui est tournée. Je veux juste montrer à mes entraîneurs qu’ils peuvent me faire confiance sur le terrain et que je peux avoir du temps de jeu. » Pour ce premier gros test de la saison, le Racing pourra en tout cas compter sur Benjamin Lapeyre, qui connaît quelques astuces pour inquiéter le RCT dans son antre de Mayol. Mais l’arrière parisien préfère garder ça secret. « Je ne vais pas les donner aux journalistes, je les donnerai en privé à mes coéquipiers (rires). »

A lire aussi :

>> Noirot, la renaissance toulonnaise

>> Travers : « Encore un écart avec Toulon »

>> Top 14 (J1) : Ce qu’il ne fallait pas manquer

Alexandre Mispelon avec L.D.