RMC Sport

Laporte : « A fond en Top 14 et en H Cup »

Bernard Laporte

Bernard Laporte - -

A 15 jours de son premier match de Top 14 face à Montpellier, Toulon apparait comme le favori du championnat. Champion d’Europe en titre avec le club varois, Bernard Laporte estime que la saison prochaine sera compliquée, malgré l’envie de réussir le doublé. Avec comme principal adversaire, le Racing.

Bernard Laporte, comment se passe l’intégration des nouvelles recrues (Habana, Castrogiovanni, Claassens, Mitchell, Williams, Noirot et Felsina, ndlr) ?

Les joueurs ne sont pas tous arrivés. Ali Williams et Drew Mitchell ne sont pas encore présents. Sinon, les autres s’intègrent parfaitement et assez facilement.

Comment vous organisez-vous avec tous ces absents (Giteau, Bastareaud, Sheridan, Orioli, Wulf, Palisson, tous blessés), à 15 jours de la reprise du Top 14 ?

Malheureusement, on ne choisit pas. On préfèrerait avoir tout le monde. Les reprises sont intenses puisque les joueurs ont six semaines de vacances. De ce fait, les entraînements sont compacts lorsque les joueurs reviennent sur le terrain. Cette année, nous avons beaucoup de blessés au même poste, que ce soit au centre ou les ailiers. C’est la complexité. On fera avec. Théo Belan est présent. Il est très bon. C’est un joueur qui est en train de progresser. J’espère qu’il va pouvoir bouleverser la hiérarchie dans quelques mois.

Quelle importance accordez-vous à ce match amical face au Racing Metro ce vendredi à Mayol ?

Face au Racing, il va nous manquer une dizaine de joueurs. Il va falloir retrouver du rythme. Les matchs amicaux servent à cela. Nous ne tapons pas les pénalités. On préfère jouer la touche. C’est ce que nous avons fait le 26 juillet (victoire 34-23 face à Bordeaux-Bègles, ndlr). Il ne faut pas gagner les matchs amicaux mais ceux du Top 14.

« Tous les joueurs veulent être champions d’Europe »

Avec l’arrivée des deux entraîneurs, Laurent Labit et Laurent Travers, le Racing fait-il partie d’un des favoris du championnat ?

C’est une des plus grosses écuries. Quand on regarde leur effectif, ils ont de grands joueurs. Ils ont beaucoup d’internationaux en activité. Le Racing a recruté des joueurs comme Jonathan Sexton, l’ouvreur du Leinster, Dan Lydiate, le troisième ligne de Newport, ou encore le centre de Cardiff, Jamie Roberts, sans oublier les deux piliers de Northampton, Tonga’uiha et Mujati. Le président (Jacky Lorenzetti, ndlr) a annoncé qu’il voulait être champion de France et champion d’Europe. Ils affichent leurs ambitions. Pour moi, c’est la plus grosse écurie cette saison en quantité et en qualité.

Le bouclier de Brennus est-il votre objectif prioritaire ?

Non. Un sportif de haut niveau s’engage sur deux compétitions, à savoir le Top 14 et la H Cup. La compétition suprême reste quand même la Coupe d’Europe. Je signe tout de suite pour un nouveau titre de champion d’Europe la saison prochaine. Mais ce sera très compliqué. Mais nous avons aussi envie de gagner le Top 14. Lorsque je parle avec les joueurs étrangers, tous veulent être champions d’Europe. On va s’engager à fond dans les deux compétitions.

A lire aussi :

>> Racing : Sexton, le chef d'orchestre à l'oeuvre

>> Laporte : « Habana est une star »

>> Toulon : le nouveau défi d’Habana

Propos recueillis par Florent Germain, à Toulon