RMC Sport

Laporte reprend du service

Bernard Laporte prendra ses nouvelles fonctions lundi prochain

Bernard Laporte prendra ses nouvelles fonctions lundi prochain - -

Douze ans après avoir quitté le banc du Stade Français, l'ancien sélectionneur des Bleus va retrouver les terrains du Top 14. Officiellement nommé manager sportif de Toulon ce lundi par Mourad Boudjellal, l'ex-secrétaire d'Etat aux Sports succèdera dans une semaine à Philippe Saint-André qui prendra, lui, la tête du XV de France le 1er décembre.

La rencontre entre Nicolas Canteloup et Mourad Boudjellal attendra. « J'étais à Marseille, oui, mais avec Nicolas Canteloup, lançait le président varois mercredi dernier, lorsque RMC Sport révélait son entrevue avec Bernard Laporte dans un restaurant marseillais. Comme il lui ressemble beaucoup, je crois que des gens ont fait la confusion dans la rue. » D’humeur badine, l’homme fort du RCT avait pourtant trouvé ce jour-là le nom du successeur de Philippe Saint-André, qui prendra en main l’équipe de France le 1er décembre prochain. Pourtant, Bernard Laporte ne figurait pas en tête sur la liste de Mourad Boudjellal. « Le premier choix était Tana Umaga et il a même eu une proposition ferme du Rugby Club Toulonnais. Elle a été refusée par un agent pour la réévaluer. Entre-temps est apparue la piste Bernard Laporte. »

Une piste qui a finalement convaincu le président varois. « J’ai fait ce choix qui peut paraître un peu fou au départ car, quand on m’a dit ça, je n’étais pas convaincu, avoue-t-il. (…) Il a un véritable projet, une véritable envie et une revanche à prendre, c’est indéniable. Le RCT va tout mettre en œuvre pour qu’il puisse la prendre. » De son côté, l’ancien entraîneur du Stade Français (1995-1999) a rapidement accepté de relever le défi. « Cette proposition a réveillé la flamme du rugby que j’avais en moi, avoue-t-il. J’aime l’action et c’était certainement le moment. »

Boudjellal : « Etre dans les six premiers »

Cette idylle naissante entre les deux hommes n’avait pourtant rien d’évidente au cours de l’été, en raison notamment du transfert agité de Mathieu Bastareaud, du Stade Français, où Bernard Laporte était administrateur, à Toulon. « J’ai plus de respect pour quelqu’un qui m’a tenu tête, avec qui j’ai eu quelques estocades, que quelqu’un qui va baisser la tête », confie Mourad Boudjellal.

Quant aux objectifs du club, trois fois champion de France (1931, 1987, 1991), l’ancien sélectionneur des Bleus les souhaite élevés. « Il faut que Toulon redevienne une équipe d’élite du rugby français, là est notre mission, annonce-t-il. C’est cela qui doit habiter l’esprit de tous les gens qui travaillent dans ce club et en particulier les joueurs, car la vérité se situe toujours sur le terrain. » Une ambition que confirme son président : « L’objectif que l’on s’est fixé est d’être dans les six premiers. C’est important pour le RCT de retrouver la H-Cup. » Clin d’œil du calendrier, le début de cette nouvelle ère du club toulonnais aurait pu avoir lieu le 24 septembre face…au Stade Français. Cependant, Bernard Laporte est pris par ses engagements médiatiques et, s'il sera présent toute la semaine à l'entraînement, ses débuts officiels sur le banc du RCT se dérouleront après le Mondial.

AA avec JL, NJ et JR