RMC Sport

Lauret : « Beaucoup de fierté »

Wenceslas Lauret

Wenceslas Lauret - -

Le Racing Métro a remporté le derby face au Stade Français ce samedi (16-12). Wenceslas Lauret, le 3e ligne des Ciel et Blanc, est ravi que son club ait maté le voisin parisien au Stade de France.

Que ressentez-vous après avoir gagné ce derby ?

C’est de la fierté parce que c’est un derby et un derby ça se gagne. Pour tout le monde, pour nous, pour le président, c’est beaucoup de fierté et de satisfaction d’avoir gagné ce match. Et ça s’est vu sur la fin, on ne pouvait pas le perdre. C’est un match très important pour tout le monde donc il fallait gagner. 

Quelles étaient les consignes à la mi-temps ?

Occuper le terrain mais jouer aussi, puisque lorsqu’on jouait on les mettait à mal. Continuer sur nos temps forts, continuer à les agresser, continuer à jouer autour des rucks. On a réussi à le faire par moments. Il faut certes occuper, mais aussi jouer sur nos temps forts.

Est-ce particulier de remporter un derby ?

Pour ma part j’en ai connu des derbys basques, donc c’est très particulier. Là c’est mon premier derby parisien. Je ne sais pas encore ce que ça fait pour les supporters, mais ça fait plaisir en tout cas de voir que toute l’équipe est contente d’avoir gagné ce derby. C’est aussi intense, c’est pareil, c’est le même enjeu. C’est aussi important. Il n’y a pas de petit derby. Que ce soit basque ou ici, c’est un gros derby.

Vous vous êtes légèrement blessé pendant le match. Qu'avez-vous exactement ?

Ce n’est pas au genou, c’est une béquille au quadriceps. Il faudra drainer et continuer à courir dessus pour être au maximum quand on va reprendre les entraînements avec l’équipe de France.

La prochaine journée de championnat, face à Biarritz, risque d'être particulière pour vous...

Pour moi, oui. C’est mon ancien club. Ils sont en grosse difficulté, ils ont perdu à Castres (39-0). Ça m’embête un peu pour eux, ça me fait mal de voir où ils sont en ce moment. Nous on sera là pour gagner là-bas, donc s’ils perdent ils seront vraiment dans la zone rouge. Ça me fend un peu le cœur mais c’est comme ça. J’espère qu’ils arriveront à se sauver. Ça va être très dur mais il faut qu’ils reprennent confiance en eux, qu’ils refassent du jeu simple et surtout qu’ils gagnent, parce que le maintien passe par des victoires. 

A lire aussi :

>> Top 14 : Toulouse remporte le choc

>> Boudjellal : « On essaie de tuer Toulon »

>> Toute l'actualité du rugby

Propos receuillis par Laurent Depret