RMC Sport

Le Stade Français a eu chaud

Le Stade Français a remporté le derby francilien

Le Stade Français a remporté le derby francilien - AFP

En tête quasiment tout le match, le Stade Français a failli voir le Racing-Métro lui passer devant à trois minutes du terme du derby francilien, ce samedi à Jean-Bouin. Mais la victoire (23-19) est bien revenue aux Parisiens qui en profitent pour grappiller une place au classement.

Ils ont failli refaire le coup. En mars dernier, le Racing-Métro avait été la première équipe à faire tomber le Stade Français dans l’antre du nouveau Jean-Bouin (32-22). Et ce samedi, les Ciel et Blanc ne sont pas passés loin d’un nouveau succès de prestige dans le derby francilien. Profitant des trop nombreuses pertes de balle et d’une réussite au pied brinquebalante de Jules Plisson (3/6), les joueurs des deux Laurent, Labit et Travers, avaient l’occasion de prendre l’avantage à trois minutes de la fin du terme si Benjamin Dambielle avait réussi à transformer l’essai qu’il venait d’inscrire lui-même (20-19, 77e).

Mais le coup de pied du Français, compliqué à réaliser sur la gauche des poteaux, ne faisait pas mouche. Une dernière pénalité de Plisson scellait le score (23-19, 79e) et le succès parisien, permettant à tout son public de pousser un ouf de soulagement. L’avance prise en première période a permis au Stade Français de contenir le retour du Racing. Quarante première minutes durant lesquelles Plisson passait trois pénalités, Julien Dupuy une et Julien Arias filait à l’essai – validé après vérification vidéo – pour s’offrir une marge de dix longueurs (17-7) malgré un essai d’Alexandre Dumoulin transformé par Johan Goosen (24e).

Le Racing perd sa troisième place

Au retour des vestiaires, les Racingmen trouvaient enfin la bonne carburation. Goosen répondait à une pénalité de Dupuy (58e) par un essai transformé (61e). Sur le reculoir, le Stade Français pliait mais ne rompait pas. Jusqu’à Dambielle. On connaît la suite. Avec ce succès dans le derby, les Parisiens gagnent une place au classement et passent cinquièmes. Le Racing, lui, perd sa troisième place et recule au septième rang. La marche vers les phases finales est encore longue. Et les deux clubs franciliens restent en position pour se mêler à la lutte.

la rédaction