RMC Sport

Le Stade Français prend les commandes, Castres respire, le LOU au bout du suspense

Le Stade Français nouveau leader du Top 14

Le Stade Français nouveau leader du Top 14 - AFP

Première étape de la phase retour, la 15e journée se dispute en intégralité ce dimanche pour l’annuel Boxing Day du rugby français. Retrouvez les principaux enseignements des différents matches de ce dernier rendez-vous de l’année 2014.

Le Stade Français prend les rênes

Choc de la journée, la rencontre au sommet entre le Stade Français et Toulon a été maîtrisé par des Parisiens qui ont enfoncé le clou en fin de match avec deux essais dans les deux dernières minutes pour faire grandir l’écart et s’offrir le bonus offensif (30-6). Résultat ? Le Stade prend les commandes du Top 14 pour la première fois de la saison. Deuxièmes au soir de la cinquième journée, à la troisième place depuis la 10e journée, les hommes de Gonzalo Quesada ont profité des revers de Clermont (à Lyon) et de leur succès sur le RCT pour doubler ces deux clubs et s’installer sur le trône du championnat. Après avoir vite pris l’avantage sur un essai de Parisse (4e), un Stade Français parfois trop brouillon va maîtriser l’écart avant de tamponner sa victoire des essais de Sinzelle (78e) et Zhvania (79e). En face, seuls Halfpenny (pénalité) et Sanchez (drop) ont pu mettre des points au tableu d’affichage. Seule équipe invaincue à domicile après 14 journées, le Stade Français confirme encore un peu plus qu’il faudra compter sur lui jusqu’au bout cette saison.

Toulouse-Racing Metro : le Stade repart dans le bon sens

Après deux défaites pour conclure les matches aller, à domicile contre Grenoble (22-25) puis à Montpellier (23-20), les joueurs du Stade Toulousain s’étaient mis la pression avant de recevoir les Ciel et Blanc du Racing. Le credo du jour ? Victoire incontournable dans l’optique de la course aux phases finales. Mission accomplie avec un succès étriqué 15-9 dans un match engagé pour revenir provisoirement dans le top 6 avant le reste des rencontres de la journée. Une victoire construite au pied avec cinq pénalités, quatre pour McAlister, une pour Flood, contre deux pénalités et un drop de Dambielle. Préférant jouer une touche avant de rater un drop, les joueurs du Racing n’ont pas réussi à aller chercher le point de bonus défensif dans les dernières minutes. Les Franciliens restent quatrièmes au classement du championnat.

Castres-Montpellier : le CO s’offre un bol d’air

Ils avaient besoin de respirer un peu. C’est fait. Derniers du classement à l’entame de la phase retour, lancé sur une série de quatre revers de rang toutes compétitions confondues, les Castrais se sont rassurés ce dimanche avec une large victoire (27-9) sur un Montpellier qui reste dans une spirale négative. Un succès autoritaire et mérité obtenu grâce à deux essais signés Combezou (20e, 77e) et cinq pénalités (plus une transformation) de l’inévitable Kockott. En face, les trois pénalités réussis par Iribaren n’auront pas suffi. Galthié et ses hommes ne sont pas encore rétablis. Et le champion de France 2013 a entamé sa guérison de la meilleure des façons.

La Rochelle, Oyonnax et Bordeaux maîtres chez eux

Vainqueur dans la douleur de Grenoble (19-15) mais vainqueur quand même, La Rochelle s’offre un succès important dans la lutte de bas de classement. Vite en tête grâce à l’essai d’Eaton (23e), les Rochelais ont résisté à la pression iséroise, et à la botte de Wisniewski (cinq pénalités), pour s’assurer d’une victoire précieuse. Dans les deux autres matches de 17h, la logique a été respectée avec deux succès à domicile. Le concours de coups de pied entre Urdapilleta (quatre pénalités réussies) et Loustalot (trois) a tourné en faveur d’Oyonnax devant Bayonne (12-9). Et l’Union Bordeaux-Bègles confirme sa place dans le top 6 et sa réputation de jeu chatoyant avec un large succès (46-10) sur Brive. Avec… sept essais (Madaule, Talebula, Taofifenua, Lesgourgues, essai de pénalité, Connor, Lacroix) à un, l’UBB n’a pas fait les choses à moitié.

Le LOU ou la victoire au forceps 

Castres et La Rochelle vainqueurs à domicile, le LOU était condamné à une victoire pour ne pas se retrouver à la dernière place du classement. Un succès que les Lyonnais ont été chercher au bout du suspense avec un essai à la dernière minute signée Kendrick Lynn (80e) pour renverser la situation d’un match qui semblait jusque-là leur échapper. En tête depuis la première période et l’essai de Yato, Clermont a vu le LOU revenir peu à peu grâce à deux pénalités en cinq minutes de Porical (56e, 61e). Alors qu’un succès lui aurait permis de prendre provisoirement la tête du championnat (avant le match de Toulon en soirée), l’ASM n’aura finalement pas pu résister à la furia lyonnaise dans les dernières minutes. Le LOU peut pousser un ouf de soulagement…

Les résultats

Toulouse - Racing Métro 92 : 15-9
Union Bordeaux-Bègles - Brive : 46-10
Castres - Montpellier : 27-9
La Rochelle - Grenoble : 19-15
Oyonnax - Bayonne : 12-9

Lyon OU - Clermont : 16-13

Stade Français - Toulon : 30-6