RMC Sport

LNR : Des rugbymen convoqués pour avoir parié

-

- - AFP

Quatre joueurs de rugby professionnels sont convoqués devant la commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby. Leur tort ? Avoir parié la saison passée sur les compétitions organisées par la LNR.

Arthur Bonneval (Stade Toulousain), Jérémy Castex (US Oyonnax), Luc Chouvet (US Oyonnax) et Richard Fourcade (Aurillac) ont donc un point commun : ils ont été pris la main dans le sac en train de parier sur des compétitions auxquelles ils pouvaient prendre part, sur une période allant du 1er juillet 2014 au 31 mars 2015. Et en tant que joueurs professionnels, c’est strictement interdit. Cette interdiction, stipulée dans les règlements de la FFR et la LNR, s’applique aux « acteurs des compétitions », joueurs et entraîneurs.

C’est à la suite d’un rapprochement de fichiers entre l’autorité de régulation des jeux en ligne (ARJEL) et la FFR et la LNR que ces « dossiers » sont apparus. Les instances ont cherché le nombre de paris réalisés sur la période, les montants des sommes engagés et les compétitions sur lesquelles les joueurs ont parié.

Aucune tentative de fraude ou de manipulation

Toutefois, dans un communiqué commun, Fédération et Ligue ont précisé que ces données ne faisaient apparaître aucune pratique susceptible de révéler une tentative de fraude ou de manipulation. Il faut aussi préciser qu’en tout, 33 licenciés (32 joueurs et un entraîneur) n’ont pas respecté cette interdiction. Et « compte tenu de l’importance de veiller au respect de l’interdiction faite aux acteurs des compétitions professionnelles de prendre des paris sur le TOP 14 ou la PRO D2, Pierre Camou et Paul Goze, présidents de la FFR et de la LNR, ont décidé de saisir les instances disciplinaires compétentes du dossier de six licenciés ».

En fait, quatre licenciés (comme précisé plus haut), dont les clubs sont engagés dans les compétitions professionnelles et relevant de la commission de discipline de la LNR. Et deux licenciés engagés dans les compétitions fédérales (deux joueurs amateurs) et relevant de la compétence de la commission de discipline de la FFR. Bonneval, Castex, Chouvet et Fourcade sont donc convoqués le 19 août. Le barème des sanctions pour ces joueurs est large et surtout inédit : il va du simple blâme à la radiation. Cependant, même si ces cas feront jurisprudence, les sommes engagées sont vraisemblablement faibles et ne devraient pas amener d’issue extrême pour les joueurs en question.

Wilfried Templier