RMC Sport

Lorenzetti : « On a péché par prétention »

Jacky Lorenzetti

Jacky Lorenzetti - -

EXCLU RMC SPORT - Le Racing-Metro a subi sa première défaite de la saison à domicile samedi, contre Grenoble (20-22). Un accroc qui fait tache vu les ambitions du club, et que Jacky Lorenzetti, le président, impute à un excès d’orgueil.

Jacky Lorenzetti, est-ce que les résultats très moyens de votre club en Top 14 (9e au classement) vous font regretter les moyens consentis dans le recrutement ?

Il n’y a pas de regret, mais c’est sûr qu’il y a de la déception. On pensait tous ce que ce serait plus facile, mais le rugby nous rappelle à l’ordre. C’est un sport de combat, où le manque d’humilité ne pardonne pas. On a été avertis, à nous de redresser la barre et de faire en sorte de répondre à nos ambitions.

Laurent Labit, co-entraîneur du club, a déclaré qu'il allait désormais « laisser les CV de côté » et aligner les joueurs avec la meilleure attitude. Qu'en pensez-vous ?

Dans le rugby, il vaut mieux avoir quinze joueurs de qualité qui jouent ensemble, que quinze stars qui ne jouent pas ensemble. La cohésion et le collectif sont importants. A nous de retrouver les nôtres. On a péché par prétention. C’est un avertissement sans frais. On est encore en début de saison, tout reste à faire et je crois que les joueurs ont bien compris ce qu’il s’était passé.

Quel va être le discours du staff aux joueurs pour la suite des événements ?

Rien n’est joué. Le classement est très serré, et rien n’est définitif en bas comme en haut. Pour bien faire ce qu’il reste à faire, il faut qu’on prenne conscience d’un certain nombre de choses. Il faut revenir à plus de réalisme.

Qu'est-ce qui cloche selon vous au sein de l'équipe ?

Le mental. Ce championnat est caractérisé par des équipes que l’on n’attendait pas qui enchaînent les performances et des équipes annoncées favorites qui ne répondent pas présent. Le lien commun dans tout ça, c’est le mental. Brive, Oyonnax, Bordeaux-Bègles, par exemple, jouent avec un mental exceptionnel. Nous on n’a pas encore accroché cette dimension humaine. On va s’y atteler. On a commencé à faire notre introspection et ça va porter ses fruits. Les joueurs sont intelligents, ils ont les moyens, et je pense que ça va le faire, je suis confiant.

Vous recevez Clermont ce dimanche, pour la 1re journée de H Cup. C'est une compétition dans laquelle vous avez des objectifs ?

On a affiché nos ambitions en début de saison. Nos résultats ne sont pas fameux, il ne faut pas se le cacher, et c’est un argument supplémentaire pour faire de ce match un gros rendez-vous. Le Racing a encore du mal à se trouver, et on va essayer de lancer notre saison, avec humilité bien sûr, contre cette énorme équipe.

A lire aussi :

- Le Racing et Castres à la peine

- Le Racing va devoir trancher

- Labit : "On va laisser les C.V. de côté"

Propos recueillis par Nicolas Paolorsi