RMC Sport

Montpellier-Castres: la finale de la "ville du sport" contre les "paysans tarnais"

Montpellier affronte Castres ce samedi soir (20h45) en finale du Top 14 au Stade de France (à suivre en live sur RMC Sport). Premier de la saison régulière, le MHR part favori de cette affiche face aux Tarnais.

Deux équipes, Montpellier et Castres, avec le même objectif. Décrocher le tant convoité Bouclier de Brennus ce samedi soir (20h45) au Stade de France, en finale du Top 14. Mais deux équipes, deux clubs, deux villes, aux différences plutôt marquées.

Montpellier, le sport dans la peau

Grand favori de cette rencontre, Montpellier dispose de nombreux atouts à faire valoir. Outre une troisième-ligne (Galletier, Ouedraogo et Picamoles) de niveau international, les protégés de Mohed Altrad s’appuient sur un groupe expérimenté et plusieurs stars du rugby comme les frères du Plessis, Aaron Cruden, Ruan Piennar ou Nemani Nadolo.

Déjà sacré en Ligue des champions de handball le week-end dernier, Montpellier peut encore vibrer grâce au sport ce samedi et couronner une agglomération d’environ 450 000 habitants passionnés de sports. C’est simple, la ville abrite près de 23 clubs masculins et féminins en première division dans des sports aussi variés que le basket-ball, le volley-ball, la natation ou même l’athlétisme, et dispose d’équipement et d’infrastructures de qualité.

"Beaucoup de villes en France aimeraient se retrouver dans la situation de Montpellier en ce qui concerne le sport, a estimé le maire de la commune, Philippe Saurel, pour BFM Sport. Mais il n’y a pas que le sport à Montpellier. Dans le sport, nous faisons beaucoup d’envieux car cette année, nous avons eu une moisson de résultats assez phénoménale et aussi bien pour les garçons que pour les filles."

Castres "assez décontracté, mais en même temps très déterminé"

Sixième du Top 14 et donc dernier qualifié pour les phases finales, Castres a pour sa part renversé deux autres favoris à la victoire finale. Vainqueur à Toulouse en barrages (11-23), les Tarnais ont ensuite surpris le Racing 92 (19-14). Battus d’avance selon les observateurs, les joueurs de Castres abordent cette finale de Top 14 sans pression et peuvent compter sur le soutien de toute la sous-préfecture du Tarn et de ses quelques 40 000 habitants.

Et même de toute la France du rugby si l’on en croit Pierre-Yves Revol, le président du club titré en 2013. "On est tellement content d’être là, ça ne veut pas dire qu’on n'a pas d’ambition et c’est un peu la qualité du groupe quoi, estimait Christophe Urios devant les médias. C’est-à-dire que je trouve que l’on est assez décontracté, mais en même temps très déterminé."

"Ce sont les paysans du Tarn contre les Sud-Africains"

Du côté des supporters tarnais aussi, l’état d’esprit reste détendu. Plus de 5.000 billets étaient partis en début de semaine, avant même la vente auprès du grand public. "On va gagner pardi ! Si on est là à faire la queue depuis plus de trois heures, c’est parce que l’on va gagner", a lancé un supporter du CO ce jeudi. Un autre de plaisanter : "Ce sont les paysans du Tarn contre les Sud-Africains", avant de voir un troisième supporter castrais surenchérir: "Je suis né à Montpellier mais adopté par Castres depuis vingt ans. Cela n’a rien à voir. Montpellier, ce n’est pas la même ambiance au stade, on ne parle pas du même rugby."

La décontraction et la simplicité du Castres Olympique d’un côté, l’expérience et la soif de victoire du MHR de l’autre. Cette finale promet une véritable opposition de styles. Mais quoi qu’il arrive, le spectacle, lui, devrait bien être au rendez-vous.

JGL avec Julien Landry et Wilfried Templier