RMC Sport

Moscato : « La fusion va intéresser tous les Basques »

Vincent Moscato

Vincent Moscato - -

La fusion est peut-être en marche entre l’Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique. Elle est en tout cas officiellement à l’étude. Vincent Moscato s’enthousiasme à cette idée.

La fusion entre Bayonne et le BO, deux clubs à très forte identité, devrait faire grincer des dents au Pays Basque. Vincent Moscato comprend les réticences des supporters historiques de ces deux clubs mais rappelle la nécessité de faire régulièrement évoluer les choses.

« On a supprimé le Challenge du Manoir (ancien équivalent de la Coupe de France de football) qui était la deuxième grosse compétition dans le rugby français. C’était quelque chose. On ne sait plus maintenant ce que c’était. On ne sait même plus qui l’a gagné. Les mecs n’osent même plus dire qu’ils l’ont gagné tellement c’est devenu rien. »

« Une équipe qui pourra lutter avec les plus gros »

Le membre de la Dream Team RMC Sport s’enthousiasme à l’évocation d’une équipe basque réunie et capable de jouer les premiers rôles dans toutes les compétitions.

« Cette fusion va intéresser tous les Basques. Au début, cela va leur faire un peu mal de perdre leur club. Mais d’avoir un Pays Basque qui est derrière une seule équipe, ce sera quelque chose de terrible. C’est une nouveauté. Les joueurs de Bayonne et de Biarritz vont se retrouver devant plus de supporters, avec une équipe qui aura plus de moyens financiers. Cette équipe pourra lutter avec les plus gros pour le titre de champion de France ou d’Europe alors que là, ils vont jouer tout le temps la descente. Le Pays Basque est tellement à part qu’ils peuvent faire une fusion. De leurs disputes peut naître une fusion terrible et un amour terrible. Mais ce sera seulement après le combat, mais ce sera un gros combat de boxe. »

A lire aussi :

>> Fusion Biarritz-Bayonne : Blanco et Afflelou s'expliquent

>> Biarritz-Bayonne, mode d'emploi d'une fusion

>> La fusion Biarritz-Bayonne est-elle possible ?

Vincent Moscato