RMC Sport

Paris peut compter sur Szarzewski

Szarzewski ne retrouvera pas Servat laissé au repos, mais les Parisiens auront la tâche ardue samedi face à Toulouse

Szarzewski ne retrouvera pas Servat laissé au repos, mais les Parisiens auront la tâche ardue samedi face à Toulouse - -

Pour la réception du leader toulousain samedi (16h15), le Stade Français (6e) va s'appuyer sur son talonneur pour s’imposer. Cadre du vestiaire parisien, Dimitri Szarzewski savoure une saison épargnée par les blessures.

Longue chevelure blonde, charges bien senties, le style de Dimitri Szarzewski (29 ans) est inimitable. Dans la mêlée ou dans tous les points d’impact, difficile de ne pas reconnaître le talonneur du Stade Français. Animé d’une volonté de fer et doté d’un physique atypique (1m81, 102 kg), l’ancien joueur de Béziers s’est imposé comme un leader du collectif parisien. « Chaque semaine, il a quelque chose à nous donner, souffle Michael Cheika, le manager australien. Mais Dimitri ne donne pas seulement de lui-même, il donne aussi beaucoup de motivation à l’équipe. Même quand tout le monde fatigue, il a le mental pour franchir et continuer. Ça, c’est le signe d’un joueur de haut niveau ! Forcément, pour un entraîneur, ça fait plaisir ».

Mais avant le plaisir, il y a souvent la souffrance. Dimitri Szarzewski l’a expérimentée l’espace de quelques saisons. Souvent blessé, le « Tsar du Stade Français » a dû se remettre en question pour retrouver du temps de jeu avec le XV de France lors du dernier Tournoi des VI Nations. Longtemps barré par le néo-retraité William Servat, le Parisien voit la route se dégager en sélection. « Il y a des matches ou des semaines où on a un peu moins envie, glisse celui qui totalise 55 capes chez les Bleus. Donc c’est un peu plus difficile. Mais il faut toujours se fixer des objectifs pour se remettre en selle ».

Nouvelle hygiène de vie

Pour ce passionné de sport hippique, rien de plus normal. D’autant qu’il a fallu se réhabituer à l’excellence pour retrouver le très haut-niveau : « Maintenant, je fais très attention à mon hygiène de vie, confirme-t-il. C’est le cas lors des troisièmes mi-temps ou à la maison avec la nourriture. Le temps de sommeil est également très important car c’est du temps de récupération. »

Une approche nouvelle à mettre en pratique face à l’ogre toulousain. Pour le natif de Narbonne (Aude), c’est forcément un rendez-vous particulier. « Contre Toulouse, c’est toujours le même parfum, assure Szarzewski. Contre eux, à chaque fois, on a envie de vraiment réaliser un gros match. Mais ils vont venir sans pression. Ils ont tellement de points d’avance… A nous de bien négocier ce match et de nous imposer pour viser la qualification pour les phases finales ».

Le titre de l'encadré ici

22e journée de Top 14|||

Vendredi 30 mars :
20:45 Racing Métro 92 – Castres Olympique
Samedi 31 mars :
14:05 Biarritz Olympique – ASM Clermont
14:15 CA Brive-Corrèze – Rugby Club Toulonnais
14:15 Lyon LOU Union Bordeaux – Bègles
14:15 Montpellier Hérault Rugby – SU Agen
14:15 USAP – Aviron Bayonnais
16:15 Stade Français – Stade Toulousain