RMC Sport

Pelous : « Très émouvant »

Fabien Pelous, le deuxième-ligne du Stade Toulousain, prendra sa retraite sportive à la fin de la saison.

Fabien Pelous, le deuxième-ligne du Stade Toulousain, prendra sa retraite sportive à la fin de la saison. - -

Après son dernier match à Ernest Wallon, Fabien Pelous est revenu sur ces moments très particuliers.

Fabien Pelous, qui a annoncé, jeudi, la fin de sa carrière à l'issue de cette saison, a disputé son dernier match à Ernest Wallon du match remporté par Toulouse contre Bourgoin (13-6) comptant pour la 24eme journée du Top 14. L'ancien capitaine de l'équipe de France était bien évidemment très ému.

Fabien Pelous, faites-nous part de vos émotions après ce dernier match à Ernest Wallon...

Elles sont exacerbées après ce match parce que je me suis rendu compte que c'était la dernière fois que je foulais cette pelouse. C'était évidemment plein d'émotion parce que cela fait douze ans que je joue au Stade Toulousain et que j'ai vécu beaucoup de choses sur ce terrain. C'était très émouvant.

Cela devait forcément être différent de votre retraite internationale...

Oui parce qu'après celle-là, j'ai continué à jouer au rugby et à prendre du plaisir. Je n'avais pas décidé d'arrêter de m'amuser. Simplement de jouer avec une certaine équipe. C'est différent même s'il me reste quatre matchs à jouer dans le meilleur des cas.

C'est le joueur de Saverdun, Graulhet, Dax et Toulouse qui arrête...

Oui, c'est bien ça. C'est le joueur qui a traversé l'arrivée du professionnalisme dans le rugby, qui a vécu quelques matchs épiques dans le rugby amateur et quelques autres dans le rugby pro. C'est un joueur qui a tout connu dans le rugby qui raccroche maintenant.

Ça fait bizarre de vous entendre dire « je raccroche »...

Parce que c'est la première fois que cela m'arrive (rires). J'ai toujours été lancé sur des échéances et des objectifs. C'est terminé. A un moment, il faut savoir raccrocher les crampons et laisser la place à des gens qui auront, je leur souhaite, une carrière aussi belle que la mienne.

Cela ne va pas être simple...

Peut-être pas au niveau du palmarès mais au niveau des émotions, il y a encore beaucoup à prendre dans le rugby.

A quoi va ressembler votre avenir dans les mois à venir ?

Dans un premier temps, je vais prendre de grandes vacances ce qui ne m'est pas arrivé depuis longtemps puisque j'étais toujours fixé sur les objectifs de début de saison. Donc je vais en profiter un petit peu. Ensuite, j'ai comme projet de passer mon diplôme de manager d'un club sportif pour en avoir une vision d'ensemble. Cela me permettra de déterminer là où j'aurai un rôle à jouer.

Pour votre fin de parcours on imagine que vous souhaitez monter les marches du Stade de France...

Ce serait la cerise sur un gâteau qui est déjà immense. Je fais tout faire pour y aller

La rédaction - Recueilli par RMC Sport