RMC Sport

Racing-Toulon: la "grosse erreur" de Vakatawa dans l'en-but, repris par Villière

Avant d'être décisif, Virimi Vakatawa a commis une grosse boulette lors de Racing-Toulon ce dimanche en match en retard de la 5e journée du Top 14 (23-29). Dans l'en-but varois, le centre international français a trop attendu avant d'aplatir, se faisant rattraper par Gabin Villière.

"C’est une grosse erreur de Virimi Vakatawa". Pour Sébastien Chabal, sur le plateau du diffuseur Canal +, cela ne fait aucun doute. Même si le centre du Racing et du XV de France a été pris par un superbe retour de Gabin Villière, c'est bien de sa faute s'il n'a pas aplati à la 20e minute du choc entre l'équipe francilienne et Toulon en match en retard de la 5e journée de Top 14 ce dimanche soir à la Paris La Défense Arena (23-29).

Dans cette rencontre de haut niveau, spectaculaire, Virimi Vakatawa a cru pouvoir patienter dans l'en-but varois, après avoir pris l'intervalle sur un service parfait de Teddy Thomas. Mais Gabin Villière, son coéquipier en équipe de France, est arrivé comme une fusée, presque à l'horizontale, pour le percuter et taper dans sa main gauche. Virimi Vakatawa a échappé le ballon, alors qu'il n'avait plus qu'à aplatir pour aider le Racing à réduire l'écart (3-17 à cet instant-là).

Vakatawa s'est bien rattrapé, mais le Racing est tombé

Après arbitrage vidéo, l'homme en vert Julien Castaignede a logiquement signifié un en-avant de Virimi Vakatawa. Et il faut croire que le Racingman s'en est voulu. Dans la foulée, il a grandement contribué à remettre son équipe dans le match, avec notamment une énorme percée avant d'offrir un essai à Teddy Thomas (38e). Le Toulonnais Louis Carbonel a même dû passer une pénalité juste avant la pause pour empêcher le Racing de virer en tête au retour aux vestiaires (20-20). Mais en seconde période, trois pénalités de Louis Carbonel, contre une seule de Maxime Machenaud, ont offert la victoire au RCT à l'extérieur (23-29).

Dans quelques jours, pour démarrer la préparation du Tournoi des Six Nations et le premier rendez-vous face à l'Italie (6 février à Rome), Fabien Galthié aura peut-être quelques mots à dire à Virimi Vakatawa et Gabin Villière. Pour tirer les oreilles de l'un et féliciter l'autre... 

LP