RMC Sport

Stade Français: Papé confirme aux supporters les offres de reprise

Pascal Papé

Pascal Papé - AFP

Vendredi soir, le capitaine du Stade Français, Pascal Papé, a rencontré les représentants des quatre principaux groupes de supporters du Stade Français. Il leur a annoncé de bonnes nouvelles pour l’avenir de leur club, après avoir lui-même discuté avec le président du club, Thomas Savare.

A l’origine, ce rendez-vous devait permettre à Pascal Papé de remercier les supporters pour leur engagement dans la lutte contre la fusion, notamment le jour de la réunion à la Ligue. Mais le capitaine du Stade Français a également évoqué l’avenir du club.

>> Le report de Castres-Stade Français annulé par la FFR... et maintenus par la LNR

En effet, quelques minutes avant cette réunion, à la fin de l’entraînement, Thomas Savare est venu discuter avec Pascal Papé et ses coéquipiers. Le capitaine parisien a ensuite dévoilé le contenu de cette discussion aux supporters.

>> Et maintenant, quel avenir pour le Stade Français ?

Un repreneur annoncé fin avril ?

Selon ce qui leur a été rapporté, Thomas Savare a confié aux joueurs qu’il travaillait actuellement avec deux repreneurs. Les discussions vont se poursuivre tout le mois prochain avec un aboutissement d’ici la fin du mois d’avril. C’est en tout cas ce que souhaite le patron du Stade Français.

>> Racing 92: pas de fusion avec le Stade Français !

En leur dévoilant ces détails, Thomas Savare veut maintenir les joueurs sportivement, leur demander de continuer à faire les efforts sur le terrain. Car si la reprise devient réelle fin avril et que le club se maintient sportivement en Top 14, il n’y aurait plus aucune raison de voir le Stade Français dégringoler dans l’échelle du rugby français.

Une belle affluence face au RCT

C’est d’ailleurs ce que Gonzalo Quesada a demandé à ses joueurs en conférence de presse vendredi. « Au-delà des avis des uns et des autres, j’étais fier de la capacité qu’ils ont eu à se rassembler et prendre une position commune. Je leur ai dit « Vous vous êtes battus pour sauver le club. Maintenant, il faut faire le nécessaire aussi sur le terrain » ».

Et ça commence donc dimanche soir face à Toulon, à Jean-Bouin. Rencontre pour laquelle 15 000 billets ont déjà été vendus.

Martin Bourdin