RMC Sport

Top 14 : Biarritz sort de cage

Imanol Harinordoquy

Imanol Harinordoquy - -

Les Biarrots sont enfin libres. Après une semaine de quarantaine pour cause d’oreillons, le BO a pu se retrouver pour préparer son déplacement ce dimanche à Perpignan (14h15), un match capital pour viser la 7e place du Top 14.

Cent quarante minutes d’entraînement pour quatre-vingt minutes de match. Ça risque de faire un peu léger pour affronter ce dimanche Perpignan (14h15) dans son stade d’Aimé-Giral à l’occasion de la 24e journée du Top 14. Mais Biarritz n’a pas eu le choix, avec une épidémie d’oreillons qui a obligé la Ligue nationale de rugby à mettre les joueurs en quarantaine cette semaine. Concrètement, les Biarrots ont eu l’interdiction formelle de s’entraîner ensemble avant ce vendredi... Du coup, les joueurs ont suivi un programme physique individuel.

« On se sentait un peu en vacances, explique le capitaine Imanol Harinordoquy. On avait des montages à consulter depuis la maison concernant Perpignan, leurs conquêtes, leurs mêlées, leurs touches. » Après l’isolement forcé, les retrouvailles. Pour Arnaud Héguy, cette expérience a aussi eu ses bons côtés. « Ça nous a permis de nous régénérer. On s’est retrouvé, on avait tous la banane, on est frais et dispo », positive le talonneur du BO, beaucoup plus optimiste qu’Imanol Harinordoquy. « Il va falloir répondre à un gros défi physique, un gros combat. » craint le troisième ligne basque.

Harinordoquy : «Plus grand-chose à perdre »

Une mission impossible qui tombe mal. Pour continuer à croire à une 7e place finale en Top 14, actuellement occupé par les Catalans avec 6 points d’avance, le BO doit l’emporter ce dimanche. « La pression, on va la partager, admet Didier Faugeron, l’entraîneur basque en charge des arrières. On a travaillé différemment, on s’est organisé, on ne va pas chercher d’excuses. » Et malgré le combat qui s’annonce, Imanol Harinordoquy veut y croire : « On n’a plus grand-chose à perdre, on n’a que des choses à gagner, c’est ça aussi qui est intéressant. »

Une défaite à Aimé-Giral et les Basques diraient « adieu » à une éventuelle qualification pour la prochaine H Cup, si Clermont ou Toulon remporte l’édition 2013. « Si on a la volonté de garder le ballon et de produire un peu de jeu, peut-être qu’il y aura quelque chose à faire », espère Harinordoquy. Quant à Julien Peyrelongue, seul joueur à avoir été contaminé de façon certaine, il accompagnera ses coéquipiers à Perpignan. Mais ne devrait pas jouer. « Je vais refaire une séance de physique pour me remettre en selle et attaquer positivement la semaine prochaine », promet-il.

A lire aussi :

>> Montpellier entrevoit les barrages

>> Toute l'actualité du Top 14

>> Classement du Top 14