RMC Sport

Top 14 (J1) : Ce qu’il ne fallait pas manquer

Maxime Médard et les Toulousains entament leur saison par un revers

Maxime Médard et les Toulousains entament leur saison par un revers - -

Une belle victoire des Bordelais contre Toulouse et le festival offensif bayonnais ont marqué ce samedi la suite de la 1ere journée de Top 14, entamée vendredi avec le nul entre Montpellier et Toulon (22-22).

Union Bordeaux-Bègles - Toulouse : 31-25

A l’heure d’entamer l’exercice 2013-2014, l’Union Bordeaux-Bègles avait comme une envie de revanche. La saison dernière, les Girondins s’étaient inclinés alors qu’ils menaient 29-10 à la 65e minute de jeu contre le Stade Toulousain, dans ce même stade Chaban-Delmas. Cette fois-ci, les joueurs de Vincent Etcheto sont arrivés à leur fin. Un essai de Metuisela Talebula à la 32e minute de jeu et surtout 26 points au pied de l’ouvreur Pierre Bernard ont concrétisé les belles intentions des Lions d’Aquitaine tout autant que les trop nombreuses fautes toulousaines. La première sensation de la saison.

Bayonne - Oyonnax : 39-11

Oyonnax, champion de France de Pro D2, n’a pu résister ce samedi à un XV bayonnais appliqué et inspiré. Quatre essais inscrits par Joe Rokococko, Gabiriele Lovobalavu, Opeti Fonua et Guillaume Rouet ont concrétisé la belle copie rendue par les joueurs de l’Aviron Bayonnais à Jean-Dauger. Bayonne, seule équipe à décrocher le point de bonus offensif, prend donc la tête du championnat, à l’issue de cette première journée de Top 14.

Racing-Métro - Brive : 19-14

Brive, deuxième de Pro D2 la saison dernière, n’a pas démérité ce samedi au stade Marcel-Deflandre de La Rochelle où les Racingmen recevaient en cette période de faible affluence dans la région parisienne. Un essai de Jonathan Sexton à la 11e minute de jeu permettait aux Franciliens de prendre les commandes qu’ils ne lâcheront plus jusqu’à la fin de la rencontre malgré le peu d’enthousiasme et la fébrilité affichés. Un essai de Malakai Bakaniceva et une défense valeureuse auront tout de même permis à d’épatants Corréziens de décrocher un point de bonus défensif mérité.

Grenoble - Stade Français : 19-16

Le Stade Français et Grenoble, qui ont terminé au coude à coude la saison dernière, respectivement 10e et 11e avec 54 points, ont eu tout autant de mal à se départager ce samedi au stade de Lesdiguières, en Isère. Après un long chassé-croisé et une première période des plus fades, les Grenoblois sont parvenus à s’imposer grâce à la précision de leur ouvreur Valentin Courrent, auteur de 14 points. L’essai de Julien Arrias (57e) en réponse à celui du talonneur grenoblois Anthony Hegarty (46e) n’aura pas suffi aux Parisiens pour obtenir mieux qu’un point de bonus défensif.

Biarritz - Clermont : 18-22

A lire ici.

A lire aussi :

>> Le Racing à l'attaque

>> Oyonnax, la fierté d’une vallée

>> Le Stade Toulousain en reconquête

La rédaction