RMC Sport

Top 14: le Racing 92 fait tomber le champion toulousain

Le Racing 92 a dominé (27-18) le Stade Toulousain, champion de France en titre, en conclusion de la 9e journée du Top 14. Les Franciliens montent sur le podium à la faveur de ce succès, tandis que les Toulousains abandonnent la première place à l'Union Bordeaux-Bègles.

Sous pression après un premier revers à domicile contre Montpellier la semaine passée, le Racing 92 a parfaitement réagi dans son Arena, dimanche lors de la 9e journée du Top 14. Les Franciliens ont dompté (27-18) une surprenante équipe du Stade Toulousain pourtant déplumée à l’Arena. Sans 11 de ses joueurs appelés en équipe de France pour les tests de novembre, dont ses deux premiers talonneurs, Julien Marchand et Peato Mauvaka, le Stade Toulousain ne s'est pas déplacé en victime expiatoire, loin de là, alors que le Racing 92 enregistrait lui des renforts bienvenus malgré de nombreuses absences sur blessure.

La Racing s’attendait-il à une telle opposition de la part d’une équipe toulousaine aussi remaniée sur le papier ? Peut-être pas. Toujours est-il que le début de match, rythmé et emballant, a complètement tourné à l’avantage de l’équipe visiteuse et de sa ligne de trois-quarts, qui produit et crée du jeu, quels que soient les joueurs qui la composent. Privé du ballon, la défense du Racing a plaqué à tour de bras, s’inclinant toutefois sur l’une de ses propres chandelles, qui s’est retournée contre elle.

Deux essais refusés en seconde période

Après une belle percée de Placines, le ballon est rapidement sorti sur l’extérieur où Holmes, Médard et Bonneval ont parfaitement fixé la défense pour exploiter le surnombre en bout de ligne et inscrire le premier essai de la partie (8e). Une action qui a sonné le réveil des Racingmen, dans le sillage de leur jeune charnière. Nolann Le Garrec, en particulier, 19 ans et un talent monumental, a illuminé cette rencontre, orchestrant parfaitement le réveil des siens sur une séquence qui a balayé tout le terrain pour l’essai de Palu (18e).

La rencontre a basculé en seconde période, sur une nouvelle inspiration de Nolann Le Garrec, servi en fond d’alignement par Camille Chat sur une touché jouée dans les 22m adverses. Le demi de mêlée a ensuite feinté la passe pour s'engouffrer dans l’intervalle qu’il s’était créé et aplatir entre les poteaux (48e). On a retrouvé le prodige du Racing pour le deuxième essai de Palu (54e), parfaitement servi par son chef d’orchestre. Tour à tour, le Racing 92 et le Stade Toulousain se sont vus refuser un essai.

Avec une charnière toute neuve (Machenaud-Russell) pour remplacer au pied levé la jeunesse triomphante, et une défense toujours aussi agressive, le Racing a conservé son avantage malgré un essai tardif de Tolofua (72e), assurant un succès qui permet au club francilien de remonter à la troisième place du Top 14. Défait pour la deuxième fois de la saison, le Stade Toulousain cède quant à lui sa place de leader du championnat de France à l’UBB.

QM