RMC Sport

Top 14 : le Racing fait tomber Clermont

Avec une équipe remaniée, le Racing 92 a trouvé les ressources pour s’imposer contre Clermont, dimanche à Colombes (26-20) en clôture de la 22e journée de Top 14. Plombée par son indiscipline, l’ASM peut s’en vouloir.

TOPS

Machenaud, c’est presque du 100%

Le combat des « petits chefs » entre Maxime Machenaud, n°1 en équipe de France et Morgan Parra, écarté des Bleus depuis bientôt un an, a permis aux deux joueurs de s’exprimer principalement au pied. Et le Racing 92 peut remercier son demi de mêlée, qui a permis aux Ciel et Blanc de rester au contact, puis de passer devant Clermont en fin de match en inscrivant la quasi-totalité des points de son équipe (23 points). Le Racing (4e, 68 pts) revient à hauteur de Toulon (3e, 68 pts) au classement mais reste derrière à la différence de points marqués.

Rougerie se rapproche d’Arbo

Aurélien Rougerie (36 ans) est éternel. Aligné à l’aile, à l’arrière puis au centre durant ses dix-sept années à Clermont, il n’a jamais failli à son devoir. Aujourd’hui encore, l’international français a montré qu’il avait encore des « pattes » en marquant un essai (10e) sur une course chaloupée, bien trouvé dans l’intervalle par Fofana, surprenant tous les défenseurs du Racing. Grâce à cette 94e réalisation de sa carrière en championnat, Rougerie revient à six essais du recordman d’essais Laurent Arbo (100 essais) et à trois de Vincent Clerc (97 essais).

Vulivuli la bonne pioche

Lui, c’est le monsieur plus du championnat de Top 14. Albert Vulivuli (2015) a joué un bien vilain tour à son précédent club de Clermont en marquant un essai plein d’opportunisme (78e) et ainsi assommer ses anciens partenaires. Arrivé en qualité de joker médical de l’ailier Teddy Thomas, Albert Vulivuli fait plus que rendre service au Racing. Le plus drôle, c’est qu’il était aussi arrivé en joker médical en début de saison à… Clermont, qui ne l’a pas conservé !

FLOPS

La tête aux Saracens

Laurent Travers, l’entraineur du Racing, avait tranché après la demi-finale de Coupe d’Europe face au Leicester (16-19). La priorité des Ciel et Blanc cette saison est la finale de Champions Cup contre les Saracens, le 14 mai prochain à Lyon. La composition mise en place par le staff des Racingmen l’a largement prouvé avec les titularisations des jeunes comme Dupichot, Dussartre ou encore Chat. Faible offensivement, le Racing a tout de même pu s’appuyer sur un Machenaud efficace au pied et un Vulivuli opportuniste. Mais peu importe, il reste toujours en course pour le doublé Coupe d’Europe-Top 14.

L’indiscipline clermontoise

Les joueurs clermontois ont dû prendre une belle soufflante de la part de leur entraineur Franck Azéma à la fin du match. Durant toute la partie, les Jaunards ont été sanctionnés par l’arbitre du jour, Salem Attalah. Sur le plan comptable, ça fait mal, très mal même puisqu’ils ont encaissé 21 points sur des erreurs d’indiscipline. Au classement, Clermont (75 pts) garde la tête, mais voit Montpellier (2e, 73 pts) se rapprocher dangereusement. Lors de la prochaine journée, les Auvergnats se déplaceront à Pau pour se tenter de se remettre la tête à l’endroit.

B.Duguine