RMC Sport

Top 14: le Racing tient la cadence, Urdapilleta plombe Montpellier

Le Racing 92 a souffert samedi pour battre Lyon, lors de la 16e journée du Top 14, et tenir la cadence du leader Toulouse, vainqueur la veille; l'UBB a confirmé sa bonne dynamique et Montpellier a rechuté, plombé par un Urdapilleta record avec Castres.

Comme contre La Rochelle la semaine dernière, le Racing 92 a démarré en trombe face à Lyon, dans la douceur de son Arena, avec deux essais et un 18-0 dans le premier quart d'heure. L'équipe francilienne a aussi baissé de ton ensuite pour redonner de l'espoir à son adversaire, relancé par un triplé de l'ailier international Noa Nakaitaci.

Mais comme contre La Rochelle, le Racing 92, privé de ses internationaux, a tenu bon jusqu'au bout pour s'adjuger la victoire (34-26), après une interception salvatrice de François Trinh-Duc, et rester au contact du leader toulousain, désormais trois points devant.

Avec ce quatrième revers en cinq matches, le LOU, dans le dur depuis plusieurs semaines, reste recalé à la porte du Top 6.

Le festival Urdapilleta

Deux essais, une réussite insolente face aux perches, un caviar au pied... L'ouvreur castrais Benjamin Urdapilleta en a fait voir de toutes les couleurs à Montpellier (48-17).

Avec 33 points à lui tout seul, il a battu au passage le record de points marqués dans un match de Top 14, codétenu jusque-là, avec 32 points, par Cédric Rosalen (avec Narbonne) et Benjamin Boyer (avec Bayonne).

Dans le sillage de l'Argentin de 34 ans, qui a récemment prolongé d'une saison son bail dans le Tarn, les Castrais ont pris avec cette victoire bonifiée une très sérieuse option sur le maintien.

En face, l'embellie aura été de courte durée pour Montpellier. Le MHR, 12e, est rapidement retombé dans ses travers après avoir mis fin le week-end dernier, contre le Stade français, à une série de sept défaites consécutives.

L'UBB sur sa lancée

Et si le vent avait tourné en 2021 pour l'UBB? Leader incontestable du Top 14 lorsque le championnat a été stoppé net par le Covid l'an dernier, le club girondin a semblé, dans un premier temps, avoir du mal à digérer cette infortune.

Mais il a repris sa marche en avant depuis début janvier, avec cinq victoires (et un nul) en six matches face à autant de concurrents directs pour la phase finale, dont le Stade français balayé 44-6 samedi à Chaban-Delmas. Ce succès bonifié, au terme d'une rencontre très rapidement à sens unique, permet aux hommes de Christophe Urios de se hisser à la quatrième place du classement.

Les Parisiens vont devoir eux très rapidement corriger le tir à l'extérieur s'ils veulent conserver un espoir d'accrocher le Top 6. Problème: ils se déplaceront la semaine prochaine à La Rochelle, intraitable sur son terrain. La 16e journée se poursuivra samedi soir avec Toulon-La Rochelle (21H05) et se terminera dimanche par Bayonne-Brive (19H05). Le match entre Agen et Clermont a lui été reporté au 27 février en raison de plusieurs cas positifs au Covid-19 dans les rangs auvergnats.

AB avec AFP avec AFP