RMC Sport

Top 14 – "Nous préparer à prendre les dispositions", la lettre de Goze aux présidents de club

Paul Goze

Paul Goze - ICON SPORT

Après avoir assisté aux réunions qui impliquaient l’ensemble des instances mondiales concernant le calendrier international, le président de la Ligue Nationale de Rugby Paul Goze a envoyé une lettre ce jour à l’ensemble des 30 présidents des clubs professionnels français (Top 14 et Pro D2). Il leur demande de se tenir prêt au cas où leurs intérêts ne seraient pas préservés.

Le feuilleton continue. Après les échanges sur la journée de lundi entre toutes les parties prenantes que le rugby compte dans le monde, la Ligue Nationale de Rugby ne semble pas convaincue des futurs changements possibles. Dans une lettre envoyée aux présidents des clubs de Top 14 et Pro D2 aujourd’hui, que RMC Sport s’est procuré, le président de la LNR Paul Goze a résumé la teneur des débats tout en s’inquiétant sur plusieurs points. En commençant par l’automne 2020, où vont devoir cohabiter les championnats domestiques et les matchs internationaux.

Car selon Goze, World Rugby a indiqué qu’il serait proposé à ses organes décisionnaires "de modifier la règle 9 pour l’automne 2020". A savoir, de passer de trois semaines en temps normal dévolues aux matchs internationaux, à sept semaines, à savoir du 24 octobre au 5 décembre. La France, qui devait à l’origine affronter la Géorgie, l’Australie et l’Afrique du Sud (sans savoir encore si le déplacement de ces équipes est possible), pourrait le cas échéant également jouer son match en retard du Tournoi des VI Nations face à l’Irlande, voire affronter l’Argentine deux fois comme la tournée de juillet le prévoyait.

Un programme qui pourrait impacter le Top 14, mais également la mise à disposition des internationaux. Or la LNR se plaint de ne pas avoir été consultée. "La Ligue anglaise et nous-mêmes sommes opposés à cette modification qui n’a été précédée d’aucune prise de considération de son impact sur les compétitions de club et nous paraît, si elle se confirme, très éloignée de l’objectif affiché par World Rugby d’équilibre et de solidarité dans le contexte de la crise sanitaire qui touche les clubs autant que les fédérations".

Goze espère un accord "en bonne intelligence"

Si la décision de World Rugby doit intervenir le 30 juin, une réunion du comité stratégique LNR-FFR aura lieu en début de semaine prochaine, durant lequel Goze espère trouver un accord "en bonne intelligence" concernant le programme de l’équipe de France. Mais ce n’est pas le seul chantier en cours. Il évoque également les projets d’évolution du calendrier tels que les ont présentés le Comité des 6 Nations et la SANZAR, qui regroupe les fédérations du Sud, la Nouvelle Zélande, l’Australie, l’Afrique du Sud et l’Argentine.

Il regrette encore une fois que les Ligues françaises et anglaises n’aient pas été concertées avant l’élaboration du projet mais précise qu’il a été acté lors de la réunion de lundi que celles-ci seront incluses dorénavant dans les discussions. Paul Goze demande alors à World Rugby des documents de travail sur le format des compétitions internationales envisagées, des études (économiques, structurelles, santé des joueurs) sur l’impact de ce projet et un calendrier des discussions et des décisions.

Mais le président Goze termine sa lettre en prévenant les présidents de club: "Néanmoins, le déroulement des échanges de la réunion de lundi doit nous amener à anticiper une décision qui ne tiendrait pas compte des enjeux du rugby professionnel des clubs et nous devons donc nous préparer à prendre toutes les dispositions pour préserver ses intérêts, tant en France qu’en Angleterre". Que veut-il dire par là? Quelles seront ces dispositions? Les clubs seront amenés à se réunir très prochainement pour évoquer ces dossiers qui, à peine sur la table, crispent déjà grandement les instances du rugby des clubs français.

WT