RMC Sport

Top 14: Toulon dans le viseur de la DNACG

Info RMC SPORT - Le RCT, entendu voilà quelques semaines par la DNACG, est sous le coup d’une possible interdiction de recrutement pour ne pas avoir produit certains documents liés à une entreprise gérée par l’ancien président Mourad Boudjellal. Toulon a fait appel.

C’est un dossier à la fois complexe et épineux pour Toulon. La Direction Nationale d'Aide et de Contrôle de Gestion a adressé un avertissement au club varois ces dernières semaines, non pas pour avoir dépassé le salary cap mais pour ne pas avoir produit certains justificatifs. Selon les informations de RMC Sport, il s’agit de documents liés à une entreprise détenue par Mourad Boudjellal et qui ne concerne donc plus l’actuel 4e du Top 14.

L’ancien président du RCT n’entend pas les fournir en raison du secret des affaires, comme nous l’ont indiqué plusieurs sources. Convoqués en février dernier, les nouveaux dirigeants n’ont, de fait, pas pu non plus répondre aux attentes de l’organe de contrôle du rugby français. La situation est donc pour le moment totalement dans l’impasse.

Boudjellal: "ça ne les regarde pas"

La DNACG a écrit au nouveau président et propriétaire Bernard Lemaitre pour lui notifier cette possible menace d’interdiction de recrutement assortie d’une amende. Le club a logiquement fait appel en plaidant la bonne foi et son impossibilité juridique à transmettre les documents en question. La convocation sera décalée, possiblement fin mai ou en juin, après le confinement actuellement imposé par l’épidémie du coronavirus. Mais sur la Rade, où le dossier est pris très au sérieux, on n’imagine pas être au final privé de recrutement dans ces conditions. Bernard Lemaitre n’a pas souhaité répondre à nos sollicitations sur le sujet.

Contacté par RMC Sport, Mourad Boudjellal a, lui, confirmé qu’il n’avait pas l’intention de produire ces documents. "J’ai quitté le monde du rugby et je n’ai plus rien à avoir avec le monde du rugby, nous a-t-il affirmé fermement. Dans ma société, j’ai beaucoup d’activités autres que du rugby, ça ne les regarde pas. Quand tous les présidents donneront les bilans de leurs activités en dehors du rugby, je donnerai aussi le mien. Le principe de la loi, c’est que nous sommes tous égaux."

Jean-François Paturaud