RMC Sport

Toulon gagne, avec et sans Laporte

Jocelino Suta

Jocelino Suta - -

Toulon version Bernard Laporte a remporté un beau succès bonifié face au Stade Français (34-8), ce samedi. L’absence du nouveau manager, retenu à Paris pour des obligations médiatiques, n’a pas gêné les Varois, désormais cinquièmes.

Il a manqué les retrouvailles avec son ancien club, ce Stade Français qu’il a quitté cet été après un long imbroglio. Retenu à Paris en raison d’obligations contractuelles/médiatiques, Bernard Laporte a pu apprécier, ce samedi, le joli visage de sa nouvelle équipe. A Mayol, « son » RCT s’est imposé avec la manière face à « son » ancien Stade Français (34-8) qu’il a pris le temps de façonner en participant activement au recrutement avant de quitter la capitale après l’affaire du vrai-faux rachat du club par un obscur fonds canadien.

A 800 kilomètres plus au sud, les Varois ont vite rassuré l’ancien sélectionneur de l’équipe de France en inscrivant un essai dès la première minute par Jocelina Suta puis un autre de David Smith intenable (15e, 10-0). L’essai d’Alexandre Rokobaro (18e) dans la foulée a à peine perturbé les plans des hommes de Pierre Mignoni et Olivier Azam, en charge de l’équipe en l’absence du nouveau boss. Le club de Mourad Boudjellal, dominateur, a accéléré dans le sillage de Jocelino Suta (28e) et de la bombe samoane David Smith (38e), tous les deux auteurs d’un doublé.

Avec le bonus en poche à la pause (24-5), les Toulonnais ont assuré en deuxième période avec un cinquième essai de Luke Rooney (56e, 34-8). Avec cinq points en poche et une cinquième place, Laporte n’a pas manqué son entrée en matière sur la Rade… même en étant absent. Il poursuit la marche en avant réenclenchée par son prédécesseur, Philippe Saint-André, la semaine dernière à Bordeaux (27-16). Le coaching à distance a fonctionné. Ça tombe bien puisque cela se répètera tous les week-ends pendant la Coupe du monde.