RMC Sport

Wilkinson : « A Toulon, j’ai retrouvé l’amour pour le sport »

Jonny Wilkinson

Jonny Wilkinson - -

Avant de se rendre à La Rochelle mercredi pour la 4e journée du Top 14, l’ouvreur international anglais âgé de 31 ans a de nouveau déclaré sa flamme au RCT.

Jonny Wilkinson, dans quel état d’esprit êtes-vous avant de vous rendre à La Rochelle ce mercredi ?
On est un peu déçu après les deux défaites concédées chez nous (face à Bayonne puis au Racing, ndlr). Il est donc très important de réagir dès mercredi à La Rochelle. L’année dernière avait été spéciale. On avait trouvé une bonne osmose entre les joueurs, les entraîneurs et le public. Là, le début de saison est plus difficile avec ces deux défaites à domicile.

Comment l’expliquez-vous ?
C’est difficile à expliquer justement. On doit retrouver des automatismes et un certain dynamisme. Il y a des joueurs nouveaux dans l’effectif. On a juste besoin de temps. Dans le Top 14, il n’existe pas de match facile. On a mal débuté mais pense que cela va revenir très vite.

En tout cas, votre histoire d’amour avec le sud de la France n’est pas finie…
Oui, ça continue ! Je prends toujours autant de plaisir dans la région, avec les gens, le public, la culture… Il y a une énergie fantastique. Ici, j’ai retrouvé l’amour pour le sport. Quand on est jeune, on commence le rugby avec l’envie d’en faire le maximum et de trouver du plaisir à chaque seconde. Mais c’est difficile à conserver dans le monde professionnel, notamment à cause de la pression. A Toulon, j’ai retrouvé ça. C’est un peu ma deuxième jeunesse. C’est unique. Je dois en profiter. J’ai 31 ans, mais dans ma tête je me sens comme un jeune de 21 ans.

« Ici, c’est un peu ma deuxième jeunesse »

Vous êtes en fin de contrat au terme de cette saison. Allez-vous prolonger au RCT ?
Je n’ai pas envie de partir, ni de jouer pour une autre équipe. Je veux rester à Toulon. Mais un contrat dépend aussi de l’état physique ou mental. Pour l’instant, ça va alors pourquoi changer ?

A un an de la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande, vous devez redevenir titulaire avec l’Angleterre…
C’est toujours mon objectif. L’important est que je prenne du plaisir. Si le plaisir est là, tout peut arriver.

Que pensez-vous de l’équipe de France ?
Je suis très impressionné. Durant le tournoi des VI Nations, on a vu une équipe de France avec un très bon état d’esprit. Il y a un bon équilibre entre les jeunes et des joueurs d’expérience. Il y a plein de supers joueurs dans le Top 14. Je m’attends à une très belle année du XV de France.