RMC Sport

Wilkinson : « Je joue chaque match comme si c’était le dernier »

Jonny Wilkinson

Jonny Wilkinson - -

Alors que Toulon débute le Top 14 ce vendredi à Montpellier, Jonny Wilkinson s’attend à une grande saison de la part du club varois. L’ouvreur anglais estime que Toulouse et Clermont seront les rivaux les plus sérieux.

Jonny, le groupe du RCT est-il toujours aussi motivé après une saison formidable, conclue par un titre de champion d'Europe et une finale de Top 14 ?

Oui, bien sûr. Pour moi, Toulon est une façon de vivre. Quand j’ai décidé de continuer avec le RCT en fin de saison dernière, dans ma tête, c’était du 100% sur le terrain. Je n’accepte pas de perdre. Nous voulons atteindre un niveau maximal à chaque rencontre. Plusieurs joueurs m’impressionnent dans ce domaine comme Joe Van Niekerk, Bakkies Botha et Pierre Mignoni, lorsqu’il était encore joueur. Il y a aussi Matt Giteau. Ce sont des garçons qui ont les crocs. Chaque week-end, ils se fixent un objectif et ils le réalisent. C’est une grande chance pour l’équipe et pour les ambitions d’un club. Malgré notre bonne saison avec la victoire en H-Cup et la finale de Top 14, nous ne voulons rien changer. Cette saison, on sera à 100% dans toutes les compétitions.

N'allez-vous pas vous concentrer encore plus sur le Top 14 ?

C’est difficile de choisir une compétition pour moi. Personnellement, le rugby est une façon de vivre. Je joue chaque match comme si c’était le dernier de ma carrière. Je ne peux pas vivre avec des regrets dans la tête. Je dois me préparer pour chaque rencontre. Je ne prends aucun match à la légère, que ce soit les matchs amicaux ou les matchs de Top 14. J’ai toujours la boule au ventre. Je dois donner le maximum et montrer que je suis au top pour mon équipe. On ne choisit pas ses matchs.

Quels seront les principaux adversaires de Toulon cette saison ?

Les favoris sont toujours les équipes qui sont constantes. Je pense à Toulouse et Clermont. Ils vont sans doute commencer la saison avec de bons résultats. Ils ont montré beaucoup de force. Ils sont capables de faire des choses magnifiques tous les week-ends.

A lire aussi :

>> Une tribune Thierry-Gilardi à Jean-Bouin

>> L’ambition de Wilkinson

>> Novès prévient ses internationaux

Propos recueillis par Laurent Depret