RMC Sport

Wilkinson soigne son entrée

Pour son premier match sous le maillot de Toulon, l'ouvreur anglais a inscrit 17 des 22 points de son équipe

Pour son premier match sous le maillot de Toulon, l'ouvreur anglais a inscrit 17 des 22 points de son équipe - -

Le Top 14 s’est ouvert vendredi par un match nul entre Toulon et le Stade Français (22-22), marqué par la belle performance de Jonny Wilkinson (17 points).

On s’attendait à une ambiance survoltée et Mayol n’a pas déçu. Pour les grands débuts de la saison de Top 14, Toulon et le Stade Français se sont affrontés devant un public varois surchauffée malgré une première mi-temps plus marquée par les maladresses que les grandes envolées. Et au jeu de celui qui profite le mieux des erreurs, Jonny Wilkinson se pose là. Transfert sensation de l’intersaison, l’ouvreur anglais a passé ses trois premiers points sous le maillot du RCT dès la 3e minute, d’un coup de pied des 35 m, légèrement à droite des poteaux.

Mais les Parisiens répondaient du tac au tac grâce un renversement d’attaque qui permettait à Leguizamon d’inscrire le premier essai de la partie, transformé par Oelschig (10e). Une nouvelle pénalité du demi de mêlé stadiste creusait un écart de sept points, avant que Sourice ne profite d’un dégagement contré de Mignoni sur Liebenberg pour égaliser. Wilkinson transformait et permettait ensuite aux siens de virer en tête à la pause grâce à une nouvelle pénalité, qui coutait dix minutes d’exclusion à Haskell.

Réduits à quatorze, les Parisiens recollaient pourtant au score grâce à Oelsching, engagé dans un mano a mano à distance avec Wilkinson. Légèrement détachés à quinze minutes du terme (19-13), les Toulonnais concédaient tout de même le match nul (22-22), Oelsching inscrivant un drop de plus (68e, 77e) que Wilkinson (70e). Autre événement de la rencontre, Mathieu Bastareaud a lui disputé ses premières minutes en match officiel depuis l’affaire néo-zélandaise, après avoir été accueilli par une bordée de sifflets. Un traitement auquel il devra sûrement s’habituer cette saison…

La rédaction