RMC Sport

XV de France: Serin veut "prouver" qu'il a sa place et "chatouiller" Dupont

Invité du Super Moscato Show ce mercredi, Baptiste Serin est revenu sur la concurrence avec Antoine Dupont au poste de demi de mêlée au sein du XV de France. Si le capitaine du RC Toulon n'a plus porté le maillot des Bleus depuis mars dernier, il espère pouvoir "prouver" sa valeur pour retrouver sa place voire "chatouiller" Dupont.

Difficile de rivaliser avec Antoine Dupont, élu meilleur rugbyman du monde en 2021. Avec seulement trois matchs joués avec le XV de France l'année dernière, Baptiste Serin doit composer au sein du groupe bleu avec la concurrence de la nouvelle star du rugby. Mais si Fabien Galthié considérait il y a quelques mois encore le demi de mêlée du RC Toulon comme une doublure à l'homme qui brille avec le Stade Toulousain, le statut de Serin a évolué depuis.

"Je comprends les choix de Galthié"

Lors d'une conférence de presse ce mardi, Fabien Galthié a donné sa hiérarchie au poste de demi de mêlée, à quelques semaines du Tournoi des VI Nations. "Baptiste fait partie de notre groupe actuel de 75 joueurs. Mais en 9, l'ordre, aujourd'hui (mardi), si on sort la liste des 42 (pour le Tournoi), c'est 1. Antoine Dupont, 2. Maxime Lucu, 3. Baptiste Couilloud", a indiqué le sélectcionneur des Bleus.

Il faut dire que ces derniers mois ont été assez compliqués pour Baptiste Serin, qui a été opéré de l'épaule l'été dernier, le privant des derniers matchs de l'année avec le XV de France et cette victoire notamment lors de la tournée d'automne face à la Nouvelle-Zélande. "Il y a une politique de l'homme en forme, ce que je comprends et qui est aussi positive pour l'équipe de France. Je n'ai aucun problème par rapport à ça, je vais faire les efforts pour revenir forcément, a commenté Serin, invité du Super Moscato Show ce mercredi. Je comprends les choix de Fabien Galthié."

Serin complimente Dupont mais veut rivaliser

Doublure d'Antoine Dupont lors du dernier Tournoi des VI Nations, Baptiste Serin va donc déjà devoir assurer sa place. Et au cas échéant, il semble forcément bien difficile de pouvoir déloger le joueur du Stade Toulousain de son poste de titulaire.

"Je ne le vis pas si mal que ça cette situation par rapport à Dupont, c'est la réalité des choses. Soit on l'accepte et on se dit que plus rien n'est jouable, en ne faisant rien pour retourner en équipe de France. Soit je me dis que c'est à moi de prouver que j'ai ma place, en tentant de le chatouiller, a poursuivi le joueur de 27 ans, ancien de l'UBB. Je suis passé par ces moments là, où j'ai été très haut. Je sais aussi qu'on peut aller très bas mais je ne le souhaite pas à Antoine. En vérité, quand il est à 100%, ça reste un joueur incroyable donc pour le bien de l'équipe de France, il faut qu'il soit là. Mais j'ai envie de faire partie du groupe."

Serin est "à fond" dans le projet toulonnais

Arrivé à Toulon lors de la saison 2019-2020, Baptiste Serin n'a disputé que trois matchs depuis sa reprise fin novembre face au LOU, en Top 14, retrouvant son brassard de capitaine ensuite face aux Zebre en Challenge Cup le 17 décembre dernier. Pour autant, le RCT lui a témoigné sa confiance ces derniers jours, avec la prolongation de son contrat jusqu'en 2026.

"Le rugby est popuiaire ici, avec une ferveur particulière. C'est aussi pour ça que je prolonge, a justifié Serin sur son choix. On a l'impression de se battre pour des gens qui donnent tout pour venir au stade et puis je crois vraiment au projet RCT. Je suis à fond dans le groupe, il y a une belle famille."

GL avec le Super Moscato Show