RMC Sport

Jauzion : « Pas évident à vivre »

-

- - -

Il est la grosse surprise de la composition du XV de France qui affronte samedi l’Ecosse (18h) en ouverture du Tournoi. Yannick Jauzion n’est pas dans le groupe de Marc Lièvremont et fait partie de la charrette pour la première fois de sa carrière. RMC Sport a rencontré en exclusivité, à l’aéroport de Toulouse Blagnac, le centre toulousain à son retour dans la Ville Rose.

Yannick Jauzion, avez-vous été surpris de ne pas faire partie du groupe de Marc Lièvremont ?

Je m’y attendais un peu. Nous en avions parlé avec Marc Lièvremont. A partir du moment où je n’étais pas titulaire, Maxime (ndlr : Mermoz) a été préféré à ma place. Et sur le banc, on trouve surtout des joueurs polyvalents. C’est un peu normal que je ne sois pas dans le groupe.

Quelle a été la nature de l’échange avec Marc Lièvremont ?

C’est très clair. Il a expliqué ses propos. Il a besoin d’un groupe restreint, mais avec de la concurrence. Il essaye de nous la faire vivre au mieux.

Comment le vivez-vous ?

Ce n’est pas évident à vivre, mais ce qui est intéressant est que je quitte le groupe sur une note positif, surtout au niveau de l’état d’esprit. Ça donne envie de revenir. Cette équipe va bien débuter ce Tournoi. J’espère réintégrer le groupe pour la suite du Tournoi, ou pour la Coupe du monde à plus long terme.

Marc Lièvremont a dit que vous n’aviez pas été irréprochable cet automne. Partagez-vous cette analyse ?

Bien sûr. Quand on prend 59 points, tous les joueurs ne le sont pas. Il faut faire son autocritique. Je suis conscient de ce que je peux apporter, mais aussi de ce qui n’a pas été contre l’Australie. C’est une petite remise en question, mais on a la chance de pouvoir jouer des matchs intéressants avec le Stade Toulousain et de s’exposer. Je pense avoir l’occasion de montrer ce que je peux apporter au groupe de l’équipe de France.

Que ressentez-vous ? De la peur ? De la motivation ?

C’est plus de la motivation, l’envie de donner le maximum pour ne pas avoir de regret. Je n’en veux à personne. J’ai donné le maximum, mais les joueurs actuellement en équipe de France sont de bons joueurs. C’est aussi normal qu’on partage le gâteau.

W.T. à Toulouse