RMC Sport

Laporte : « On n’est pas devenu catastrophique »

Bernard Laporte

Bernard Laporte - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Consultant rugby et membre de la Dream Team RMC Sport, Bernard Laporte n’a pas souhaité accabler les Bleus après leur succès heureux en Ecosse (17-19). Mais il attend un autre visage de leur part face à l’Irlande.

La France a arraché un succès inespéré en Ecosse samedi soir, à Murrayfield (17-19). Bernard Laporte, qui n’a pas manqué une miette de la rencontre, n’a pas caché ses réserves sur la prestation tricolore. « J’ai regardé le match avec beaucoup d’inquiétudes parce qu’on se demandait comment ça allait finir. On était en mauvaise posture à 3 minutes de la fin du match. On a vu un XV de France hésitant, qui n’arrivait pas à prendre la mesure de cette équipe écossaise. Même dans un secteur où d’habitude, on domine largement les Ecossais c’est-à-dire sur la mêlée fermée, on a eu des difficultés sur la deuxième mi-temps. Ne parlons pas de la touche qui a été trop approximative. Mais la victoire est là, l’essentiel est là. On ne va rien retenir du contenu mais il fallait gagner ce match. Ne retenons que cela comme disait Philippe Saint-André. Mais que les joueurs se préparent bien pour affronter cette équipe irlandaise en pratiquant un rugby agréable et qu’ils gagnent. »

« Se remettre les têtes à l'endroit »

Pour espérer vaincre l’Irlande ce samedi (18h), l’ancien sélectionneur explique que les Bleus devront élever leur niveau de jeu. « Il faut être beaucoup plus précis, gagner le combat collectif notamment. La touche et la mêlée sont inévitables face à un alignement irlandais qui est de qualité, on le sait. Leur mêlée aussi est devenue de qualité. On sait que devant ils dominent, ils ont des bons ballons et après on connait la qualité de leurs joueurs à l’image de Sexton, D’Arcy, O’Driscoll. Derrière, s’ils ont des bons ballons, ils deviennent dangereux. N’oublions pas qu’ils ont failli gagner en Angleterre, ça ne se joue à pas grand-chose (victoire anglaise 13-10). Donc avec les Anglais, c’est pour moi la grosse équipe de ce tournoi. L’équipe de France a les joueurs capables de rivaliser. O’Driscoll, D’Arcy, O’Connell… tous ces joueurs, on les joue depuis dix ans. On n’est pas devenu catastrophiqueet eux magnifiques. Encore une fois, il faut se remettre les têtes à l’endroit, avoir envie de combattre et bien finir ce Tournoi des VI Nations.

« Papé aurait dû subir la même sanction que Picamoles »

Face à l’Irlande, Philippe Saint-André a décidé de rappeler Louis Picamoles, écarté pour le match face à l’Ecosse pour mauvais comportement. Bernard Laporte considère que le retour du 3ème ligne n’est pas une mauvaise chose. « Picamoles a eu un comportement qui n‘était pas digne. Quand on joue en équipe de France, on a une valeur d’exemple. On ne peut pas applaudir l’arbitre en disant ‘bravo, tu me sors alors que tu te trompes’. Ce n’est pas possible quand on porte ce maillot sur le terrain. Il faut être exemplaire. La sanction en elle-même ne me gêne pas. Mais par contre, là où je ne trouvais pas que c’était logique, c’est qu’il ait trinqué tout seul. Pascal Papé aurait dû subir la même chose. Maintenant, on ne va pas le sanctionner à vie. Il n’a pas joué contre l’Ecosse. Le fait de le rappeler lui montre qu’il doit avoir un autre comportement. Moi, ça ne me gêne pas qu’il revienne. »

A lire aussi :

>> XV de France : L’état d’esprit suffira-t-il ?

>> Ecosse-France : La victoire… et pas plus

>> Charvet : « Il n’y a pas d’âme dans cette équipe »

La rédaction