RMC Sport

Lièvremont : « Retrouver des automatismes »

Marc Lièvremont, Didier Retière et Emile Ntamack.

Marc Lièvremont, Didier Retière et Emile Ntamack. - -

L’encadrement du XV de France a fait appel à des joueurs d’expérience pour aller défier les Gallois, samedi à Cardiff. Avec pour objectif d'aller à l’essentiel.

Marc, une liste des 22 marquée par le rappel de joueurs confirmés…
Oui c’est vrai, on rappelle des joueurs qui avaient quitté le groupe notamment sur blessure mais aucun pour avoir démérité. C’est vrai aussi que le Pays-de-Galles est un gros morceau… Il y a une forme de continuité même si certains jeunes joueurs qui ont eu peu de temps de jeu comme Guirado ou Tomas peuvent être déçus, mais on croit en eux. C’est vrai en revanche que l’on souhaitait revoir des joueurs importants de l’équipe.

Des joueurs comme Jean-Baptiste Elissalde qui avait quitté le groupe sur blessure…Oui, Elissalde, Heymans, Dusautoir… dont on s’était séparé momentanément pour voir d’autres potentiels qui ont montré qu’ils pouvaient rivaliser, retrouvent logiquement le groupe.

Faudra-t-il de la « bouteille » pour affronter ces Gallois ?
Il faudra surtout du métier dans notre construction de jeu, des repères collectifs évidents, parce qu’on aura une semaine de préparation très courte, il va falloir privilégier la récupération. On souhaitait des joueurs qui connaissaient le système pour aller à l’essentiel. Travailler sur quelques réglages, notre conquête, nos relances de jeu. Il était donc logique qu’on prenne des joueurs qui ont plus d’expérience, mais pas uniquement internationale, également dans notre groupe depuis l’aventure du Tournoi.

Vous attendez-vous à une grande excitation dans la préparation de ce match contre ces Gallois, quand on connaît l’enjeu de la rencontre et la ferveur de leur public ?
Oui, c’est la raison pour laquelle il faudra être frais samedi. Il faudra aussi faire preuve de solidarité. Une des grosses satisfactions de ce tournoi se situe dans l’implication de tous. On sait que de ce côté-là, les joueurs vont répondre présent. Certains joueurs mis au repos contre l’Italie montreront de la fraicheur physique et de la motivation. C’est excitant de priver les Gallois du Grand Chelem dans un Millenium comble, face à une très belle équipe galloise, c’est vraiment magnifique.

En termes de performance, qu’attendez-vous de vos joueurs samedi à Cardiff ?
Il faudra être plus performant que sur les quatre matches passés. Chacun de ces matches a donné son lot de satisfaction mais aussi du souci. Hier (dimanche), ce qui a été nouveau c’est les problèmes en touche, qui en principe donne ses meilleurs ballons d’attaque… Malgré ces défauts, les joueurs se sont accrochés et ont marqué trois beaux essais. Il faudra faire plus et mieux à Cardiff.

Le Millenium de Cardiff c’est aussi cette finale de Coupe du monde perdue en 1999…ça reste quand même un beau souvenir. J’ai eu la chance de jouer une finale, je l’ai perdu c’est vrai mais c’est juste un regret. Je ne suis pas superstitieux, j’aurai perdu 4, 5 ou 6 fois j’y retournerais avec le même plaisir. Les Français y gagnent régulièrement depuis quelques années, mais en l’occurrence ce n’est pas moi qui serai sur le terrain…

La rédaction - Laurent Depret