RMC Sport

Lièvremont tranche dans le vif

Marc Lièvremont

Marc Lièvremont - -

Pour le premier match du XV de France dans le Tournoi des VI Nations face à l’Ecosse samedi (18h) au Stade de France, le sélectionneur français a réservé quelques surprises dans son équipe de départ. Décryptage.

Traille, le chouchou

Marc Lièvremont apprécie particulièrement le profil de Damien Traille. Capable d’évoluer au centre, à l’ouverture ou occasionnellement à l’arrière, le sélectionneur fait du joueur basque un titulaire indiscutable. La preuve ! Complètement dépassé au poste d’ouvreur en novembre dernier lors de la débâcle australienne (16-59), le Biarrot évoluera samedi au poste d’arrière. Une première cette saison pour lui, en club comme en sélection. « Ce n’est pas un arrière habituel en équipe nationale, c’est vrai, admet le sélectionneur. Mais il n’a jamais déçu à ce poste. C’était l’arrière qui faisait partie de l’équipe de France victorieuse des All Black lors de la Coupe du monde 2007. C’est une sorte d’assurance tous risque. » Surtout à un poste où aucun titulaire n’émerge vraiment. « Et puis, je suis arrière de formation, poursuit l’intéressé. Ça ne s’oublie pas. »

Jauzion écarté 

Oscar Midi Olympique du Meilleur Joueur Européen en 2010, Yannick Jauzion n’a pas été retenu pour le match d’ouverture du Tournoi. Une surprise ! A 32 ans, le centre toulousain, auteur de performances mitigées ces derniers temps, a vu sa cote déclinée. « Quand on considère ce que représente Yannick Jauzion, ça a été très dur, avoue le sélectionneur. Je l’ai dit aux joueurs repartis chez eux : si la Coupe du monde se déroule la semaine prochaine, ils partent avec nous. » Samedi, Aurélien Rougerie, un ailier, sera le titulaire au poste de trois quarts-centre. Un choix qui s’est imposé à Liévremont. « Aurélien est serein. Il doit nous apporter une forme de stabilité. C’est une sorte de Nallet des lignes arrière, solide, costaud, rassurant. » Tout ce que n’est pas actuellement le Toulousain.

Chabal sur le banc

« Moi qui ne suis jamais malade, depuis un mois et demi, j’attrape tout ce qui traîne. Mais là je sens que ça mieux. La machine se remet en route. » Diminué par un virus tenace, Sébastien Chabal a néanmoins été retenu par Marc Liévremont dans le groupe qui affronte l’Ecosse en ouverture du Tournoi samedi. Cantonné sur le banc certes, mais bien présent. « Avec la bande des six troisième-lignes, ce n’est pas facile de choisir, reconnaît l’entraîneur des Bleus. Ils sont tous très proches. Le petit coup de moins bien de Sébastien donne sa chance à Imanol. » Mais la star du Racing-Métro 92, qui va faire son entrée au Musée Grévin ce jeudi, aura du temps de jeu.

Huget éclipse Clerc

Difficile de faire mieux que Vincent Clerc au poste d’ailier en France ? Et pourtant… Samedi, l’ailier toulousain supersonique regardera France-Ecosse depuis le banc de touche. Et encore, il ne le doit qu'au forfait de dernière minute de David Skrela, touché au mollet gauche. Face aux Ecossais, le sélectionneur a décidé de faire confiance au jeune Bayonnais, Yoann Huget (7 essais en Top 14 et aucun match dans le Tournoi). « On était très contents de lui en novembre, souligne Liévremont. Et il a confirmé avec son club. Même si Vincent (Clerc), poste pour poste, est revenu à son meilleur niveau. Cela reste un choix délicat. » A Huget de saisir sa chance !