RMC Sport

Marc Lièvremont : « Apprendre à détester perdre »

Marc Lièvremont veut que son équipe concrétise sa bonne tournée automnale.

Marc Lièvremont veut que son équipe concrétise sa bonne tournée automnale. - -

Le XV de France s’est rassemblé hier à l’aéroport d’Orly autour de Marc Lièvremont. Le sélectionneur des Bleus et son staff ont huit jours pour préparer ce groupe à un déplacement en Ecosse qui lancera le Tournoi des VI nations. Marc Lièvremont affiche d’ores et déjà ses ambitions.

Marc, que ressentez-vous quand vous vous retrouvez au Bar de l’Arrivée, véritable point de départ du Tournoi des VI Nations ?
Il y a de la détermination, de l’ambition, de l’appréhension aussi. On est à la veille de démarrer une compétition exceptionnelle qui ne nous réussit pas trop depuis deux ans. J’ai le sentiment que l’équipe de France a progressé. On a les atouts pour gagner. On a cinq adversaires de taille qui pensent la même chose de leur côté. On est à un haut degré de motivation, de conviction, de détermination et d’enthousiasme.

L’Ecosse pour débuter, le 7 février, c’est un premier morceau plus aisé que les autres ?
Aucun morceau n’est plus aisé. Chacun a ses ambitions. Chaque année avant le Tournoi, on sait que les cartes sont redistribuées. On sait l’importance de bien démarrer cette compétition à la fois sur le score et la manière. Cela permet de surfer sur une dynamique de confiance et de remise en question. Même si certains me parlent déjà de l’Irlande ou de l’Angleterre, tout ça c’est très loin. L’actualité, ce sont ces neuf jours de travail à trente et la fin de semaine avec le groupe de 22 qui ira jouer à Edimbourg. Il faut d’abord battre l’Ecosse.

Qu’attendez-vous de nouveau par rapport au jeu et à l’état d’esprit ?
Il n’y aura pas de révolution, même si c’était déjà mes propos l’an dernier à l’issue de la tournée automnale. Contre l’Irlande (défaite 32-20), on avait vu de l’inconstance et cela avait annoncé un tournoi décevant. Il faut que ce groupe ait l’ambition de rivaliser sur la continuité, d’installer notre rugby et d’apprendre à détester perdre car je suis convaincu du potentiel de ce groupe.

Y a-t-il des blessés ?
Il y a certainement des petits bobos, certains ont joué hier en Top 14, d’autres avant-hier. On va remettre d’aplomb tout le monde ce week-end en espérant ne pas avoir de blessés de dernière minute. Là aussi, tous les voyants sont au vert. 

LE PROGRAMME DES BLEUS
Lundi : début du stage d’avant-match au Centre national du rugby, à Marcoussis
Mercredi (9h) : annonce des 23 pour l’Ecosse
Samedi (10h) : départ pour Edimbourg
Dimanche (16h heure française) : match Ecosse-France

La rédaction