RMC Sport

Rougerie : « La concurrence fait rage »

Aurélien Rougerie

Aurélien Rougerie - -

A trois jours d’affronter l’Irlande dimanche au Stade de France, Aurélien Rougerie et le XV de France peaufinent encore leur stratégie. Le 3/4 centre clermontois avoue s’être senti en danger après le match contre l’Ecosse le week-end dernier.

Vous préparez ce match pour la seconde fois. Est-ce un plus ou une dépense d’énergie inutile ?

C’est un avantage indéniable. Depuis l’ère Saint-André, il a fallu emmagasiner et digérer tous les systèmes de jeu. Chose qui a été bien faite, je pense. On a identifié quelques failles chez l’équipe d’Irlande, et donc mis en place une stratégie il y a quinze jours. Maintenant, on peut la répéter et l’affiner un peu plus en vue du match de dimacnche (16h).

Le fait de n’être qu’un groupe de 22 personnes est-il bon pour la confiance ?

Pour nous, c’est toujours un signe de confiance. Après, la concurrence fait quand même rage au sein du XV de France. Mais elle est saine, il n’y a pas de soucis avec ça.

Après le match contre l’Ecosse, vous-êtes-vous senti en danger ?

Oui, bien sûr. J’ai fait un match en demi-teinte, notamment sur mes plaquages, donc il y a des choses à redire. Mais la saison est longue et semée d’embuche. Je ne cherche pas d’excuse, mais ça peut arriver.

Wesley Fofana a encore marqué un essai contre l’Ecosse. Vous épate-t-il ?

Je ne suis pas vraiment surpris. Il a toutes les qualités pour évoluer à ce niveau-là. On l’a vu dimanche dernier. Il a encore quelques trucs à travailler, mais il n’y a pas de soucis par rapport à ça. Il va s’appliquer et je lui souhaite une longue et belle carrière.

En tant que capitaine de Clermont, comment voyez-vous le capitaine du XV de France, à savoir Thierry Dusautoir ?

Thierry est un taiseux. Il ne montre pas l’exemple par la parole, mais il est toujours là de par ses gestes et par l’action. Il montre la voie à ses partenaires en agissant sur le terrain. On dit toujours que la vérité est sur le carré vert, et Thierry y est toujours présent.